Fanta Condé

Tout comme à Conakry, l’augmentation du prix du carburant suscite aussi une vague de réactions à l’intérieur du pays. C’est le cas à Siguiri où les citoyens sont partagés entre déception et inquiétude. Les habitants de cette ville ne comprennent pas pourquoi le gouvernement a pris cette décision et redoutent les conséquences que celle-ci pourrait entraîner sur leur quotidien.

Guineematin.com vous propose ci-dessous les réactions de quelques habitants de la commune de Siguiri, interrogés par notre correspondant sur place.

Fanta Condé, ménagère : où allons-nous avec cette augmentation du prix du carburant ? La vie est déjà chère à Siguiri et le gouvernement vient nous compliquer davantage la situation en augmentant encore nos charges. Hier, j’ai acheté un kilo de riz à 6000 GNF ; aujourd’hui, le même kilo coûte 7000 GNF, tout juste parce que le prix du carburant est revu à la hausse, c’est vraiment une déception pour moi.

Sékou Traoré, citoyen : pourquoi cette augmentation du prix du carburant ? La question que moi je me pose. Parce que le gouvernement ne travaille pas et il augmente la charge des pauvres citoyens. Ce matin, j’ai payé 5000 GNF sur un trajet dont le transport était à 3000 GNF, tous les prix vont grimper avec cette hausse du prix du carburant, et c’est les pauvres citoyens qui vont en souffrir. Si le président est fatigué, qu’il quitte le pouvoir et qu’on arrête de fatiguer la population.

Aboubacar Condé

Aboubacar Camara, conducteur de taxi-moto : c’est une déception pour moi, mais je vais aussi augmenter le prix du transport. Ce n’est pas mon souhait mais c’est le gouvernement qui nous oblige à agir ainsi. Sinon, s’ils ont des difficultés, ils auraient dû trouver une autre solution qui n’est pas l’augmentation du prix du carburant, parce que cette décision va affecter tout le monde.

Bandjan Camara

Bandjan Camara, conducteur de taxi moto : l’augmentation du prix du carburant est une mauvaise chose. Car, elle ne fera qu’augmenter la souffrance de la population. Nous par exemple, on pouvait négocier avec nos clients et les arranger parfois en diminuant le prix du transport pour eux, mais maintenant cela n’est plus possible, parce que c’est tous les prix qui vont monter. Moi je pense que le gouvernement doit revoir cette décision pour le bien des pauvres citoyens.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin