De nombreux services de l’hôpital national Ignace Deen ont été réhabilités et équipés grâce à un appui de l’USAID (Agence Américaine pour le Développement International) et du ministère français des affaires étrangères. Une cérémonie de remise au ministère de la santé a eu lieu ce mercredi 12 avril 2017, dans l’enceinte dudit hôpital en présence de nombreuses personnalités, constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est un nouveau visage que présentent la maternité, la pédiatrie, la neurologie, la cardiologie, l’acupuncture et le cabinet dentaire de l’hôpital Ignace Deen, avec de nombreux appareils flambants neufs. Ce sont les projets HC3 (Health Communication Capacity Collaborative), HSD (Haute Qualité de Santé pour le Développement) et TWIN-2H qui ont réalisé les travaux avec l’appui des partenaires pour plus de 3 milliards de Francs Guinéens.

A la cérémonie de remise, le directeur de l’hôpital Ignace Deen, Dr Mohamed Awada a exprimé sa joie devant de telles réalisations. « Cette cérémonie est d’une grande importance et les actions ainsi réalisées rentrent dans le cadre de la progression de l’amélioration de la qualité de vie et des soins de nos patients. Tout ce qui a été fait ici vient s’inscrire dans un effort général engagé par la direction de notre hôpital pour la moderniser, l’assainir et renforcer ses capacités », a dit le Dr. Awada.

Après avoir visité les locaux rénovés et les appareillages flambants neufs, Dr Abdourahmane Diallo le ministre de la santé s’est dit impressionné par le travail réalisé sur les lieux.

« Nous avons visité beaucoup d’infrastructures sanitaires dans notre pays et on a remarqué qu’il y a beaucoup de difficultés. Mais, nous travaillons aujourd’hui pour l’amélioration de l’ensemble des structures sanitaires du pays. Pour l’hôpital Ignace Deen, nous sommes très content parce que nos partenaires, notamment l’USAID, sont entrain de nous accompagner. C’est un travail qui est très bien fait où on a amélioré le cadre d’accueil pour les malades, le cadre de prise en charge et même les accompagnants n’ont pas été oubliés. Vous avez vu les chambres d’accouchement, les équipements de monitoring et de surveillance qui sont de très haute qualité », a détaillé le Dr Diallo.

L’hôpital Ignace Deen, construit entre 1900 et 1901, a aujourd’hui une capacité de 480 lits, un effectif de 439 travailleurs de la fonction publique et 108 contractuels. Ce centre hospitalier a une mission à trois volets : soins, formation et recherche.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin