volontaires-americainsAprès 3 mois de cours suivis au centre de formation américain de Bagakoundou, situé à l’Est de Dubreka, soixante dix (70) volontaires du Corps de la Paix ont prêté serment, hier jeudi 22 septembre 2016, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters. La présence du Corps de la Paix dans notre pays vise à favoriser un échange culturel et linguistique entre guinéens et américains.

En effet, ces 70 volontaires du Corps de la Paix doivent être déployés à l’intérieur du pays, pendant deux ans. Ils auront à intervenir dans les domaines de l’éducation (30 volontaires), de la santé publique (17 volontaires) et dans l’agroforesterie (23 volontaires).

prefet-de-dubreka, Younoussa Yobon Sylla, Préfet de DubrékaDans son discours de bienvenue, Younoussa Yobon Sylla, Préfet de Dubréka, s’est réjoui que les volontaires américains aient accepté de venir mettre leurs compétences au service de la Guinée « sur des secteurs aussi névralgiques qu’importants et par lesquels, tout pays qui se veut émergent, passe pour réussir son développement », a dit monsieur Sylla.

Ryan Quinn, consul honoraire des États-Unis en Guinée s’est dit heureux de savoir que la Guinée soit un pays à grand potentiel agricole. « Je n’ai vue qu’une petite partie de la Guinée, mais j’ai apprécié les visites qui m’ont permis de voir entre-autres: la culture de la pomme de terre et d’autres cultures. Je suis confiant qu’il y’a beaucoup d’autres possibilités dans ce domaine que le groupe de volontaires permettrait de développer avec vos homologues. L’agriculture offre non seulement des emplois, mais aussi des produits, de la nourriture pour le peuple de Guinée, ainsi que les possibilités d’exportation », a fait remarquer le diplomate américain.

madame-jacqueline-sultan-ministre-de-lagricultureJacqueline Sultan, ministre de l’agriculture, a remercié les États-Unis, rappelant que depuis plus de 50 ans, le Corps de la Paix est aux côtés de la Guinée, en appui au développement dans les zones rurales. « Cela se traduit par la présence des volontaires du Corps de la Paix dans toutes les régions naturelles où ils participent positivement au développement socioéconomique de nos populations, notamment avec les femmes et les jeunes à travers les actions de développement et des activités génératrices de revenus. Permettez-moi de vous dire toute notre satisfaction de voir l’implication de ces jeunes américains en faveur de nos communautés et la capacité qu’ils déploient pour surmonter les barrières culturelles et s’intégrer partout où ils vont », a-t-elle laissé entendre.

De retour de Dubréka, Ibrahima Sory Diallo envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

 

Facebook Comments

Guineematin