Le dimanche dernier, 14 janvier 2018, un reporter de Guinematin.com est allé à la rencontre de monsieur Sory Kokouma Diallo, Docteur en informatique et professeur dans plusieurs universités et instituts de la ville de Conakry. Atteint d’une insuffisance rénale chronique depuis le mois d’octobre 2017, ce professeur d’université est aujourd’hui en situation de détresse par manque de moyens financiers pour son traitement. Il lance ainsi un SOS à toutes les bonnes volontés pouvant l’aider à aller se faire soigner à l’étranger. Son rêve aujourd’hui est de recouvrer sa santé et surtout de reprendre ses activités de transmission du savoir à la jeunesse guinéenne.

Selon lui, depuis qu’il est atteint par la maladie, il suit un traitement temporaire. « C’est une dialyse que nous sommes en train de faire : soit deux séances par semaine au CHU de Donka. La dialyse est une simulation du fonctionnement des reins », a-t-il expliqué difficilement avant de rajouter que pour le faire, une machine a été installée dans son corps et des câbles sont incorporés au niveau de ses veines. « Le sang quitte le corps pour aller au niveau de la machine qui fait une simulation du travail de mes reins », a-t-il ajouté.

Pour ce qui est du coût de cette dialyse, Docteur Kokouma a expliqué que ça lui coûte extrêmement cher, surtout qu’il ne parvient plus à se tenir débout à plus forte raison faire son travail. «Ce traitement me coûte, approximativement, y compris le déplacement des taxis, parce que je ne peux pas m’arrêter, ni marcher, deux poches de sang toutes les deux semaines. C’est plus de deux cents milles francs par séance. Ce qui me revient à un million six cents milles francs guinéens (1 600 000 GNF) par mois », a-t-il dit tout en ajoutant que c’est ses parents proches qui se mobilisent pour l’assister.

Très affaibli par la maladie, ce docteur en informatique qui était très convoité à l’extérieur où il résidait avant de préférer rentrer dans son pays pour aider ses compatriotes, lance un SOS à toutes les bonnes volontés, surtout à l’Etat pour son évacuation avant qu’il ne soit trop tard. « Je demande à l’Etat et aux bonnes volontés de m’assister pour que je puisse aller faire une transplantation rénale pour changer au moins un rein afin que je puisse revenir et continuer mon travail de transmission du savoir à la jeunesse guinéenne ».

Docteur Sory Koukouma Diallo miserait ainsi sur l’Inde où la transplantation rénale coûterait moins cher par rapport aux pays occidentaux. «Selon des informations que nous avons eues, la transplantation peut se faire en Inde où c’est moins couteux. C’est à 25.000 dollars, c’est-à-dire 250 millions de francs guinéens ».

N-B : Pour ceux qui voudront sauver la vie de Docteur Kokouma Diallo, voici les contacts qu’il faut utiliser :

Orange Money: 628 59 30 69/ 622 43 77 49

Ecobank: 008 081 463 227 9601

Chèque: 620 57 49 49

Western union au nom de Diallo Ibrahima Sory au 622 43 77 49

Pour ceux qui sont en Europe, vous pouvez utiliser la plateforme leetchi : https://www.leetchi.com/c/solidarité-de-dr-kokouma

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin