Procureur Général« Il ne fait que boire de l’alcool et fumer de la drogue. Il revient soul à la maison et il se met à injurier toute la maison, à commencer par moi, sa mère et sa sœur. Il m’a menacé de mort un jour,  j’ai pris la fuite en laissant mes chaussures sur place. », s’est plaint un père contre son enfant au tribunal de première instance de Dixinn.

Le Tribunal de Première Instance de Dixinn a condamné, hier jeudi, 1er septembre 2016, le prévenu, Amadou Bella Diallo, pour avoir lancé des menaces et des injures à l’encontre de ses propres parents, a constaté Guineematin.com sur place.

Relatant le comportement du prévenu devant la barre, son père, Mamadou Aliou Diallo, a dit que son fils a abandonné ses études pour s’adonner à la drogue et à l’alcool. « Il a abandonné ses études en 10ème année. Il ne fait que boire de l’alcool et fumer de la drogue. Il revient soul à la maison et il se met à injurier toute la maison, à commencer par moi, sa mère et sa sœur. Il m’a menacé de mort un jour,  j’ai pris la fuite en laissant mes chaussures sur place. Je l’ai mis en prison et sa mère est partie le faire sortir », a expliqué le vieux Mamadou Aliou Diallo avant de dire au juge Managadouba Sow : « je suis fatigué, j’en ai assez ! Gardez le à votre niveau au tant que vous pouvez », a-t-il lancé.

Interrogé sur les accusations de son père, le prévenu, âgé de trente ans, a nié avoir proféré des injures et des menaces à l’encontre de ses parents ; mais, il reconnait être  amateur de chanvre indien qu’il fume souvent pour, dit-il, «être à l’aise et avoir la tête tranquille ».

Le procureur, Mohamed Samoura, a fait remarquer  que le prévenu ne va jamais reconnaître les faits devant le tribunal. Mais, précise-t-il, lorsqu’un parent traduit son enfant devant un tribunal, cela veut dire qu’il en a assez de ses agissements. C’est pourquoi, dit le procureur, « suivant les articles 371 et 270 du code pénal guinéen, il faut le retenir dans les liens de culpabilité du délit de menaces et injures. Et pour la répression, de le condamner à 5 ans d’emprisonnement et à 200 000 francs guinéens d’amende », a-t-il requis.

Finalement, le tribunal condamné le jeune Amadou Bella Diallo à 18 mois d’emprisonnement ferme.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 664 413 227/ 654 416 922

 

Facebook Comments

Guineematin