imageHier, vendredi 11 juillet 2014, lors de l’inauguration des maisons des jeunes de Ratoma, précisément celle de Nongo, le ministre Sékou Traoré, et les journalistes de la presse privée ont été bloqués devant la cour de la maison des jeunes par des agents de la garde présidentielle, a assisté guineematin.com

Si on peut polémiquer sur le refus d’accès au lieu de la cérémonie aux journalistes, on se demande bien pourquoi empêcher le ministre Sékou Traoré à cette maison des jeunes. À moins que cela soit dû au fait qu’il n’est pas très connu de la garde présidentielle… En tous les cas, il aura fallut l’intervention du Colonel Balla Samoura pour permettre à cette personnalité gouvernementale d’accéder à la maison des Jeunes de Nongo.

Pourtant, lors de l’inauguration de la première maison des jeunes, à Taouyah, le ministre Sékou Traoré avait bel et bien tenu une brillante déclaration en faveur de la célébration de la journée mondiale de la population. Déclaration dans laquelle, il avait lancé un appel aux partenaires bi et multilatéraux d’apporter leur soutien au gouvernement guinéen en investissant dans les jeunes. Cela pour leur donner une chance réelle de trouver un emploi productif.

Ce comportement de la garde présidentielle relance le débat sur la question de la réforme de l’armée. En tout cas, il montre à suffisance les multiples exactions dont sont victimes certaines personnalités et les journalistes dans l’exercice de leur mission.

Fatoumata Yacine Sylla

Commentaires