Le commissariat urbain de police de Cosa a été saccagé et incendié hier, jeudi 22 mars 2018, en marge de la marche de l’opposition républicaine. Le bâtiment et tout son contenu sont partis en fumée. Le premier responsable des lieux, le commissaire Adama Doukouré accuse les leaders de l’opposition républicaine de n’avoir rien fait pour empêcher le drame, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le commissaire et ses hommes sont aujourd’hui « réfugiés  » auprès de la CMIS (Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité) situe à quelques mètres du carrefour de Cosa.

Interrogé par un reporter de Guineematin.com ce vendredi, le commissaire Adama Doukouré est catégorique. » Les leaders de l’opposition républicaine, quand ils ont replié après avoir été été gazé à la Tannerie, sont revenus par là. Ils se sont arrêtés à notre niveau. Aussitôt, de très nombreux jeunes, armés de cailloux de bâtons et d’autres armes blanches ont foncé vers nous. Les leaders ont vu ça, mais ils n’ont rien fait pour les retenir ».

Commissaire Adama Doukouré

Selon le commissaire Adama Doukouré, les jeunes ont saccagé les locaux avant d’y mettre le feu.  » Ils sont venus nous attaquer. Il y avait 25 sacs de riz, le ravitaillement de mes hommes, qu’ils ont emporté. Ils ont brûlé d’autres sur la chaussée. Il y avait une PMAK avec sa boîte chargeur et des chaises en plastique. Tout à été emporté. Il y avait aussi 5 motos, un véhicule, une machine à écrire, une machine à laver les véhicules et tous les documents. Tout est parti en fumée » a-t-il détaillé.

Par ailleurs, le commissariat urbain de police de Cosa a dit aussi que deux de ses agents ont été blessés. « Comme ils étaient en tenu, les jeunes les ont pourchassés. On a eu la vie sauve parce qu’on a fui ».

Enfin, Le commissaire Adama Doukouré sollicite l’aide de l’Etat aussi bien pour les enquêtes que pour la réfection du bâtiment.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin