Le marché central de Faranah est devenu un dépotoir d’ordures. Les tas d’immondices s’entassent un peu partout avec des conséquences sanitaires certaines, a constaté sur place Guineematin.com à travers son correspondant local.

Les tas d’ordures sont visibles partout à côté de la cour de l’hôpital, le long de la route de la BICIGUI, en face de la station service de Tonkolokon, à la gare routière du centre ville, dans les caniveaux. Interrogé par le reporter de Guineematin, Mr Mamadou Camara  »Mariwana », conseiller communal chargé de la voirie, explique cet état de fait par le fait que « les deux camions Benne qui ont été offerts par le gouvernement étaient en panne depuis belle lurette », a-t-il.

Cependant, monsieur Camara ajoute que malgré « les l’effort fournis par le président de la délégation spéciale, qui a remis ces camions en marche », l’insalubrité est due à la mauvaise compréhension et au comportement des populations. « Ceux des quartiers déposent les ordures la nuit, les marchands de friperies et les vendeuses de condiments ne sont pas aussi en reste », soutient-il.

Quant à Mme Condé Fanta Sona, vendeuse de riz au marché central de Faranah, ce sont des autorités, surtout les administrateurs du marché, qui ne s’occupent pas du tout du ramassage des ordures. D’ailleurs, la bonne femme accuse : « les camions Benne offerts par le gouvernement ne sont pas là pour le ramassage des ordures, mais plutôt aller dans les marchés hebdomadaires et le transport des sables et des charges briques ».

Il est à noter que, malgré l’effort fourni par les autorités communales de Faranah pour l’assainissement de la ville, la commune urbaine est toujours sale.

De Faranah, Goulou Touré pour Guineematin.com

Tél :(+224) 622 155 476/664 235 427

Facebook Comments

Guineematin