Les échauffourées se poursuivent encore dans la commune rurale de Kamsar (préfecture de Boké) où les citoyens sont descendus dans la rue pour exiger la fourniture régulière du courant électrique depuis le weekend dernier. Et, depuis hier, la situation est devenue très tendue à cause de l’arrivée de plusieurs agents de sécurité en renfort.

Mais, selon les propres constats de Guineematin.com sur le terrain, le jeune qui a été blessé lors des affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre a finalement quitté la clinique, contrairement aux rumeurs qui laissaient entendre que sa vie était menacée ou qu’il avait même succombé, suite aux tirs…

A en croire monsieur Taslima Barry, père du jeune blessé, son fils, Mamadou Oury Barry, âgé de 17 ans, est revenu à la maison, à Kasongony I, après les soins à la clinique « Continental ».

Selon monsieur Barry, la balle a juste effleuré la partie gauche de la tête de son fils (qu’on voit sur cette image après son retour à la maison). Mais, après les tirs, Mamadou Oury avait quand même perdu l’équilibre. C’est quand il est tombé inerte que les rumeurs sur sa santé ont commencé, a appris Guineematin.com de la famille du jeune élève.

L’envoyé spécial de Guineematin.com s’efforce actuellement à relayer en direct sur notre page Facebook officiel ce qui se passe à Kamsar.

A suivre !

Facebook Comments