Après plus de 24 heures de destruction de certains lieux de sommation d’alcool, le calme précaire a régné à travers la ville de Kankan jeudi 26 juin 2014, a-t-on constaté sur place.C’est à l’issue d’une confrontation musclée avec un autre groupe de jeunes hostile à leur acte de vandalisme, que les insurgés pilleurs semblent se replier et la ville de Batè a retrouvé un calme éphémère durant toute la journée de ce jeudi. Très tôt le matin, des gendarmes de l’escadron mobile N°9 à bord d’une voiture 4×4 ont sillonné les lieux pillés pour dit-ont constaté les dégâts causés afin d’ouvrir une enquête. Malgré ce calme précaire, certains propriétaires de bars et maquis restent inquiets. Car les jeunes seraient lourdement armés d’arme blanche et certains seraient munis des pistolets. « Ils peuvent s’attaquer à des lieux à tout moment et difficiles de les identifier », affirme un tenancier de bar. En 24 heures, ces jeunes ont pillé et incendié trois bars de grandes renommées de la ville. Les autorités locales continuent de multiplier les réunions pour trouver une solution à cette série de destruction. Depuis hier soir un communiqué diffusé sur les antennes de certaines les radios de la place invite tous les tenanciers de maquis, bars ou hôtel à une réunion de concertation le samedi 28 juin 2014. En rappel, cette vague de destruction de bar et maquis n’est pas la première de la ville de Kankan. Pendant les vacances de 2007, une foule avait ravagé tous les bars et maquis de Kankan. Ces actes de vandalisme étaient restés impunis par les autorités d’alors. Les auteurs de ces dernières seront-ils arrêtés et jugés par les autorités compétentes au lendemain de la signature du statut particulier des magistrats Guinéens ? En tous les cas, les victimes dépouillées de tous disent se remettre à la sagesse des nouvelles autorités du pays. A noter que pour le moment la question de savoir qui sont les commanditaires et les raisons reste inconnu.

Commentaires