Les mois de mars et avril sont réputés être les plus chauds à Kankan. Les citoyens sont victimes de la canicule qui prévaut à cette saison sèche. Bon nombre de citoyens se plaignent de ce climat torride et les spécialistes tentent d’expliquer l’origine de cet état de fait, rapporte Guineematin.com, à travers son correspondant local.

De nuit comme de jour, la population de Kankan vit au rythme d’une chaleur insupportable. Selon des spécialistes de l’environnement, la coupe abusive du bois, la mauvaise pratique de l’agriculture, le mauvais agissement sur l’environnement, l’urbanisation incontrôlée sont à l’origine du problème.

Pour Amadou Timbo Barry, enseignant chercheur à l’université Julius N’Nyerere « Kankan est une ville de la savane disons. Mais, aujourd’hui nous assistons à la destruction du couvert végétal, le déracinement des manguiers à l’occasion de la réhabilitation de la commune urbaine, au grand marché Lôfèba par exemple. Il faut pointer du doigt le fait qu’on s’attaque aux arbres ».

De son côté, Ibrahima Kalil Condé, professeur de Géographie au lycée 3 Avril de Kankan, dénonce l’urbanisation incontrôlée. « L’urbanisation poussée et incontrôlée, la mauvaise organisation des quartiers sont les facteurs qui plongent la population de Kankan dans cette chaleur insupportable ».

Plusieurs spécialistes chargés des questions environnementales pensent que pour remédier à cette situation, il faut prendre des mesures urgentes : le reboisement, la sensibilisation des citoyens, la préservation des forets et la restauration de l’environnement.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin