Dans la journée d’hier, jeudi 18 mai 2017, une mission du ministère de l’Elevage et des productions animales s’est rendue à Kérouané. Conduite par le Directeur national dudit département, cette mission avait pour objectif de relancer les organisations socioprofessionnelles du secteur, a constaté sur place Guineematin.com à travers son correspondant local.

S’exprimant sur les secteurs visés par la mission, le DNE, Joseph Boniface Mansaré, a parlé notamment des groupements de bases, des unions sous-préfectorales, préfectorales, des fédérations régionales et enfin de la faîtière nationale.

Financé par le PASAGE (Projet d’appui aux secteurs agricoles en Guinée) qui est un partenaire du ministère de l’élevage, ce processus va s’étendre entre 8 et 9 mois. C’est pourquoi, dit monsieur Mansaré, le processus commence par la phase préparatoire pour informer les différents acteurs qui sont les plus concernés et apporter une dose de sensibilisation pour qu’ils sachent comment se préparer. Dans cette phase, il y aura des ateliers au niveau des huit régions administratives du pays. « Les représentants des différentes préfectures se retrouveront pour discuter pendant deux jours de tous les problèmes relatifs aux groupements, aux unions, aux fédérations évoluant dans le secteur de l’élevage », a-t-il informé.

A en croire au Directeur national, toutes les organisations concernées devront être mises en place par filière au niveau du département de tutelle : « il y a cinq filières qui sont consacrées : la filière bétail viande, la filière avicole, la filière apicole, la filière porcine et la filière laitière », a énuméré Joseph Boniface Mansaré.

Pour ce qui est de la composition de la faîtière nationale, le directeur national de l’élevage a annoncé la tenue d’une élection au niveau supérieur : « Avec le concours de la chambre nationale de l’Agriculture et du Ministère de l’Administration du Territoire, nous allons organiser les élections supérieures. Et, les élus des huit régions administratives vont se réunir pour élire les membres de la faîtière nationale », a-t-il expliqué.

A rappeler que cette tournée de prise de contact concerne toutes les Préfectures et les 5 Communes de Conakry. Elle permettra de diagnostiquer l’ensemble des problèmes liés au secteur de l’élevage pour leur redynamisation.

De Kérouané, Ibrahima Amadou Bah pour Guineematin.com

Commentaires