A l’occasion de cette troisième et dernière journée de l’examen de fin d’étude élémentaire, ce mercredi 21 juin 2017, des cas de fraude ont été signalés au centre de Condetta2, dans la commune urbaine de Kindia, a constaté sur place Guineematin.com à travers son correspondant local.

Alors que les responsables en charge du système éducatif de la préfecture de Kindia avaient réitéré devant les autorités administratives de cette ville et les médias locaux que toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement de ces examens dans cette ville, cette promesse n’a pas été respectée.

A l’école primaire de Condetta 2, un des centres pour les candidats de franco-arabe, le correspondant local de Guineematin.com a constaté une parfaite collaboration entre le délégué, certains encadreurs et des candidats qui sont dans ce centre.

Selon un constat fait dans la matinée de ce mercredi, alentours de ce centre, un groupe d’encadreurs d’élèves s’est transformé en un staff pour traiter des sujets des enfants à travers des échanges téléphoniques avec certains surveillants qui sont dans la salle d’examen.

A en croire un témoignage recueilli sur place hors micro, ce staff aurait été installé depuis le premier jour de cette évaluation. Le sujet de calcul a même été traité et remis aux enfants devant le correspondant de Guineematin.com qui a été pris pour un parent d’élève…

Evidemment, ces genres de comportement pourraient remettre en cause la crédibilité de cet examen dans la préfecture de Kindia

A suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin