Le bureau de l’office régional des anciens combattants et victimes de guerre de Kindia est de nos jours confronté à un sérieux problème de clan entre l’actuel président et le président destitué, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Depuis plusieurs mois, les différents membres du bureau de l’office régional des anciens combattants et victimes de guerre de Kindia ne conjuguent plus le même verbe.

Selon des informations recueillies par la rédaction locale de Guineematin.com, tout serrait parti d’une décision prise le 03 décembre dernier par le bureau national du syndicat des militaires à la retraite et veuve de Guinée suspendant le bureau dirigé par le colonel Salifou Sylla pour malversation financière et le remplaçant par Seydou Condé, un autre colonel à la retraite. De cette date à nos jours, ces 2 clans se battent, chacun pour noyer l’autre.

Interrogé par Guineematin.com, l’actuel président a d’abord rappelé qu’il a remplacé l’ancien suite à des malversations financières. « J’ai remplacé monsieur Salifou Sylla comme président de ce bureau par suite d’un détournement. Le 03 décembre dernier, une délégation du bureau national était venue à Kindia suite l’incompréhension qui était entre nous afin de trouver une solution à ce problème. Après les enquêtes, le bureau a décidé d’abord de suspendre Salifou et 2 de ces collègues pour 3 mois pour détournement de 22 millions chez notre commerçant qui nous ravitaille en sac de riz. Au niveau de crédit ou nous avons des bons pour 64 militaires retraités, ils ont encore détourné 21 millions, sans compter les autres cotisations. Et, c’est en raison de tout cela que le bureau a décidé de les suspendre jusqu’à nouvel ordre avec une poursuite judiciaires », a expliqué colonel Seydou Condé.

Egalement interrogé par le correspondant local de Guineematin.com, le colonel Salifou Sylla, président destitué, ne reconnait pas du tout les charges articulées contre lui. « Jusqu’à preuve du contraire, c’est moi qui suis le président de ce bureau. J’ai été mis là par une élection et je vais quitter par une élection. Ils parlent des détournements, ils n’ont qu’à envoyer des preuves qui prouvent que j’ai détourné », se fâche colonel Sylla, avant de s’attaquer au président du bureau national : « ça fait long temps que monsieur Dougo Guilavogui voulait ma destitution. Mais, s’il a une dent contre moi, ce n’est pas dans ce problème. Jusqu’à preuve du contraire, c’est moi qui suis le président du bureau régional des anciens combattants de Kindia », a-t-il martelé.

A suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél. : 620 74 80 10