Ebola, aéroport, contrôle, défaillance Le samedi 29 novembre 2014, le préfet de Kindia accompagné du directeur préfectoral de la santé, Dr. Mory Togba et du docteur Bernadi de la CDC, étaient à la maison de la culture de Friguiagbé pour sensibiliser les populations sur la lutte contre l’épidémie à virus Ebola.

Dans son discours, le préfet a rappelé que c’est pour la première fois qu’on reste jusqu’à cette date sans ouvrir les classes. Pour lui cela prouve à suffisance la gravité de la période que nous traversons.

S’adressant aux présidents des districts de cette sous-préfecture, le préfet était plutôt menaçant : «  Vous êtes nommés et non élus ! Donc, vous devez faire ce qu’on vous demande de faire. Si vous ne pouvez pas maîtrisez les gens dites nous, on vous remplace ! », a notamment menacé le préfet, Mohamed Dine Touré.

Aux imams, le patron de la préfecture de Kindia a demandé se joindre au sous préfet et président de la Communauté Rurale pour sensibiliser les citoyens. « Les gens vous respectent. Si vous leur dites la vérité, ils vous comprendront. N’acceptez pas qu’on perde nos habitants », a dit le préfet aux imams. « Avec 40 familles de suspects pour 395 personnes contactes, notre statistique est la plus dangereuse de toutes la Guinée », a ajouté le préfet de Kindia.

S’adressant au maire de la commune urbaine, le préfet a brandit la menace de renvoyer le maire de la commune Urbaine, s’il refuse de collaborer dans la sensibilisation contre Ebola : « Si votre équipe ne joue pas le jeu, on va la disloquer et de façon énergétique », a dit de préfet, annonçant la création imminente des comités de veille dans la préfecture.

Par ailleurs, le préfet de Kindia a annoncé une pulvérisation qui devrait commencer par les autorités elles-mêmes devant le public.

Lors de cette sensibilisation les présidents des districts de Soubouya et Bambaya ont fait cas de deux famille retissantes qui, selon eux, auraient dit ‘’ne plus revoir leurs proches une fois que l’équipe de la croix rouge les a envoyés…’’

A signaler que les localités de Gariyah, Koliagbé et Diriagori sont les plus touchées d’Ebola, selon les présidents de ces districts. S’agissant des témoignages recueillis à Moriady Foula, faisant état de 8 morts dans le district de Garéakoré, dans la famille de Sory Koué, mécanicien au tractoriste au centre de recherche d’agronomique de Foulaya, qui est d’ailleurs la dernière victime, le directeur de l’hôpital régional (DHR) de Kindia et les agents de la CDC contactés par Guineematin.com disent tous ne pas être au courant de cette information.

Abdoulaye Oumou de retour de Kindia pour Guinéematin.com

 

Commentaires