Tribunal de première instance de KindiaC’est curieusement encore à Kindia, que des citoyens continuent à se plaindre du comportement de la justice guinéenne. Karamoko Bangoura, chauffeur de son état, en veut au substitut du procureur de cette ville.

Aux dires du chauffeur, tout serait parti le 6 septembre dernier, lorsqu’il a embarqué à la gare routière de Madina pour Kindia, des passagers au nombre desquels, un jeune, arrivé à la dernière minute, et portant un sac à dos.

Il lui sera conseillé d’embarquer le sac sur le porte-bagage. Sans succès. Il insiste qu’il n’ya rien et que le sac peut être mis dans le coffre, presque vide. Arrivé à Kouria, au niveau du pont KK, le taxi est attaqué par des inconnus armé qui réussissent à ouvrir le coffre et avant de s’emparer du sac à dos, après avoir blessé l’une des passagères, assise sur la banquette de derrière.

Après vérification, au niveau du barrage de KK, la confirmation sera faite que c’est le sac du jeune qui a été pris. L’intéressé ne dira rien et attendra l’arrivée du chauffeur à Kindia et après que tout le monde soit parti pour déclarer au chauffeur, qu’il avait 5 millions 300 mille francs dans le sac.

Finalement, le chauffeur et son passager se rendront au domicile du jeune où ses parents se sont étonnés de le voir, puisque ne sachant même pas qu’il était parti à Conakry.

L’affaire sera envoyée à la gendarmerie et le papa du jeune, Moussa Briki, vu son accointance avec le procureur (suspendu de Kindia), est parti se plaindre à ce niveau.

Le procureur intime la gendarmerie de lui faire transférer le dossier qui atterrit finalement dans les mains de son substitut, Amadou Diallo, selon Karamoko Bangoura.

Sans la moindre interrogation, le chauffeur est sommé de payer le montant, sous peine d’être conduit, menotté en prison.

Mme Mahawa Camara, propriétaire du véhicule et patronne du jeune, appelée à la rescousse, sera obligée de verser une avance de 3 millions sur place avant de prendre l’engagement de compléter le montant, le 5 octobre (demain).

Joint au téléphone par Guineematin.com ce mardi, 4 octobre dans ma matinée, le substitut du procureur nie les faits et dément toutes les accusations. « Je ne connais pas ce monsieur encore moins ce dossier », avant de nous expliquer qu’il faut, pour communiquer, qu’il ait l’autorisation de la hiérarchie.

De son côté, Karamoko Bangoura, soutient mordicus détenir le reçu de paiement des 3 millions et déplore le comportement des magistrats et responsables du tribunal de 1ère instance de Kindia, dont les deux premiers responsables, rappelons-le, pour avoir libéré un présumé criminel.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments