Depuis pratiquement deux heures, des jeunes opposants s’affrontent avec des agents de la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS). Des jets de cailloux fusent des deux camps, le tout agrémenté d’injures grossières, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est à une après-midi tendue que l’on assiste ce mardi 20 mars 2018 à Koloma marché, dans la commune de Ratoma. Des jeunes veulent à tout prix empêcher la circulation face à des forces de l’ordre qui ne l’entendent pas de cette oreille. Les jeunes, pour le moins téméraires, se servent de cailloux pour en découdre. La police, munie de gaz lacrymogène et de frondes, réagit sans ménagement. Il s’ en suit des échanges très houleux.

Un jeune d’environ 17 ans est mis aux arrêts et gardé dans un des deux pickup de la police.

La police repousse les jeunes dans le quartier avant de battre en retraite sous une pluie de cailloux. La bagarre s’est transportée vers Bomboly, à quelques encablures du marché de Koloma, jusque là théâtre des accrochages.

Quelques rares motards sont visibles sur les lieux, mais il n y a pas l’ombre d’un automobiliste.

L’opposition guinéenne a appelé à une journée ville morte et de recueillement à Conakry pour protester contre ce qu’ils appellent « le détournement des voix des citoyens par les Commissions administratives de centralisation des votes » lors des élections locales du 04 février dernier.

Egalement, Cellou Dalein Diallo et ses camarades de l’opposition avaient annoncé que cette journée sera consacrée à la prière et recueillement pour le repos des 94 opposants tués par balles sous le régime Alpha Condé depuis 2011.

A suivre !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin