Dans la journée d’hier, mercredi 19 avril 2017, une femme et son bébé ont perdu la vie lors d’un accouchement par césarienne dans une clinique privée à Kouriah, dans la préfecture de Coyah, a appris Guineematin.com d’un citoyen de la localité.

« Effectivement, la femme du nom de Niara a perdu la vie avec son bébé après son opération à la clinique sociale « la Sérénité », gérée par Docteur Henri. L’affaire s’est passée à l’absence de son mari. La situation a irrité la population ; et, depuis hier, les deux corps n’ont toujours pas été enterrés », a expliqué à Guineematin.com notre informateur.

Egalement joint au téléphone par notre rédaction, l’adjudant Sylla, connu sous le nom d’Arnold, de la gendarmerie de Kouriah a confirmé l’information, même s’il n’a pas voulu apporter d’autres détails. « Je ne peux pas vous dire quelque chose sur l’affaire. C’est la brigade de recherche de Coyah qui est chargée de l’enquête », a-t-il répondu au bout du fil.

Selon notre source, le médecin, Docteur Henri et une de ses collaboratrices, ont déjà été arrêtés et transférés vers Conakry. « Au courant de ces trois derniers mois, les médecins ont procédé à une vingtaine d’opérations par césarienne dans cette clinique. Cette situation préoccupe les populations de la sous-préfecture », a ajouté un citoyen de Koriah.

A rappeler que la victime, madame est la femme de monsieur Souleymane Camara. Ils sont, tous les deux, originaires de la sous-préfecture de Ouré Kaba, dans la préfecture de Mamou.

Le président de la République, le professeur Alpha Condé, avait promis que sous son magistère, les femmes ne mourront plus en donnant la vie et que la césarienne allait être gratuite. Mais, il faut non seulement payer cher pour les accouchements et également prendre des risques énormes. Ce qui a créé d’ailleurs des crises dans certains couples quand des femmes décident de ne pas concevoir pour ne pas risquer leurs vies…

A suivre !

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments