Ibrahima-Dubréka

Monsieur Ibrahima Dubréka

La recherche du bon voisinage, la paix et la solidarité entre le FOUTA et la BASSE GUINEE ne date pas d’aujourd’hui. C’est une vieille, longue et intéressante histoire. La construction de l’une des premières grandes mosquées de la BASSE GUNEE dans l’ex Canton de Garandji, sis à Missidè, Yandjiyah  Foulah, ancien cercle de Dubréka, en est une illustration. D’abord, mosquée d’un petit village, situé au bord de la rivière Sangan, elle a été reconstruite en 1920 en agrandissement. Elle est à environ 1500 mètres du fleuve BADY, héritée avec l’agrément des sages de Timbi dans le fouta en grande mosquée où on peut désormais accomplir les prières de Vendredi. Pour cette autorisation, les sages de Timbi ont envoyé un  coran, une peau de mouton tannée, une corde tissée et une quantité de terre prélevée dans la grande mosquée de Timbi. Cet ouvrage est le fruit d’une longue concertation entre autochtones Soussous et immigrants peulhs musulmans. Le feu vert étant acquit du premier  groupe, le pilotage et l’exécution des travaux de construction ont été confiés au second groupe.Ici, nous citerons les noms de quelques sages et membres fondateurs qui sont : du côté Halipoular, on peut énuméré, Thierno Moussa Sannyabhè, chef  coutumier des Peulhs de Yandjiah  foulah ; Thierno Souleymane Bangouyabhè, chef coutumier des Peulhs de Samayah foulah ; Alpha Ibrahima Bangouyabhè, sage conseiller.Du côté autochtones : Almamy Laye SYLLA, chef de Canton de Garandji; Almamy Ousmane Sylla  chef de Canton de Labayah ; Alpha Bakary de Samayah ; Alpha Mamadou de  Mélita, Alpha Bakary de Kalifayah ; etc…. la liste est très longue. Pendant la période Coloniale, le village qui abrite la mosquée a été baptisé MISSIDE. C’était non seulement un lieu de culte des musulmans de la localité mais aussi un centre administratif de Yandjiah foulah et Samayah Foulah dont les deux  (Thierno Moussa et Thierno Souleymane) chefs coutumiers ont été cités plus haut.

Après l’indépendance de la Guinée le Missidè est devenu un chef lieu de comité de base, ensuite PRL (pouvoir révolutionnaire local) du parti-Etat, le PDG (parti démocratique de Guinée). Aujourd’hui, c’est un district de la Sous-préfecture de Bady dans la préfecture de Dubréka qui regroupe 6 villages qui sont Missidè, Boussoura, Dara, Hafia, Kabayah et Koumbayah.

Le président actuel  du conseil de district est Alpha Amadou Sara DIALLO, alias Alphadio, en même temps membre du  conseil communal rural de Bady. A nos jours, il est important de signaler que le renforcement des liens de cohabitation des communautés guinéennes passe par l’ISLAM, religion majoritaire du pays et les mariages mixtes entre guinéens. Aucun individu, puissant soit-il, aucun pouvoir politique ne peut réussir à diviser durablement les communautés de notre chère Guinée. Il est même stupide de penser à cette forfaiture à plus forte raison d’en faire un sale boulot, bref, une entreprise.

Guinéennes, Guinéens, levons nous ensemble pour empêcher la pérennisation de ce qui nous divise et renforçons ce qui nous unis pour enfin bâtir une nouvelle Guinée pour tous.

Ibrahima Dubréka

Commentaires