AngolaLe bilan des victimes d’assassinats des Guinéens vivants en Angola continue à s’alourdir chaque jour davantage, sans grande réaction de nos autorités. Et, la vie continue jusqu’au prochain assassinat. Avant-hier, dimanche 14 décembre 2014, c’est à 2 heures 30 minutes que le jeune Sadou Barry a été abattu à balles réelles par des inconnus.

La victime est le fils de monsieur Amadou Barry et de Mme Fatoumata Binta Barry, tous de Kégnéco Lahoya, dans la région de Mamou. Le jeune Sadou Barry était âgé de 32 ans.

Si auparavant, nos compatriotes étaient attaqués dans leur lieu de travail, les bourreaux deviennent de plus en plus virulents. Maintenant, ils semblent privilégier les assassinats à domicile, à l’image de ce jeune Sadou Barry à qui on a logé les balles dans la poitrine.

La question que bon nombre se posent est bien de savoir, quand est-ce que les autorités de Conakry agiront pour faire arrêter cette descente aux enfers de Conakry Guinéens du côté de l’Angola ? A moins que le ministère des Affaires Etrangères ne soit qu’un simple coin à bouffe.

En attendant, la série noire continue…

Mohamed Koumi Diallo, Luanda (Angola) pour Guineematin.com

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose quelques images prises sur le lieu du crime par Mohamed Koumi Diallo :

 

Facebook Comments