Les trois présumés coupeurs de route qui ont attaqué le taxi-motard sur la route de Sannoun ont été arrêtés par les services de police de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

On vous le disait dans nos précédents articles qu’un conducteur de Taxi-moto a été poignardé par ses deux passagers qu’ils transportaient. L’incident s’est produit sur la route de Sannoun, le mardi, 8 août dernier.

Après plusieurs enquêtes, les services de police appuyés par le syndicat des taxi-moto de Labé ont réussi à mettre main sur les deux présumés bandits et l’un des commanditaires.

Interrogé sur les faits dont ils sont reprochés, les jeunes Ibrahima sory Camara, âgé de 17 ans, boulanger de profession, et originaire de la préfecture de Koubia et Amadou Sadio Bah, originaire de Pita, ont tous reconnu les accusations portées contre eux. Ils ont été tous présentés, ce vendredi 11 août 2017 à la presse.

« C’est notre grand Martin Goipogui qui nous a confié une mission. Il nous a proposé la somme de 4 millions 500 milles franc guinéen et nous a demandé de lui chercher une moto de marque TVS. En allant, il nous a remis un couteau, une quantité de chanvre indien et une corde pour faire la mission. Quant on a rencontré le taxi-motard, nous lui avons demandé de nous déposer a Koundiéya dans Sannoun. Il nous a dit de lui payer 60 000 FG. Mon ami lui a dit qu’il augmente 40 000 FG pour lui faire 100 000 FG. Arrivé à un certain niveau, j’ai pris la corde pour mettre autour de son cou et mon ami Ibrahima Sory l’a poignardé au ventre», déclare Amadou Sadio Bah.

Selon le directeur régional de la sûreté de Labé, le Général Aboubacar Biro Keita, cette arrestation a été rendue possible grâce aux résultats de la collaboration entre ses services et les citoyens. Ils seront présentés ensuite au procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Labé.

Le Général Aboubacar Keita promet que tous les efforts seront déployés par les services de police pour traquer les hors la loi qui sèment sans cesse la terreur dans la préfecture de Labé.

Quant au jeune taxi-motard qui a été tué à Daka le mois d’avril 2017, l’officier rassure que toutes les dispositions sont en train d’être prises pour mettre main sur les présumés assassins car, dit-il, les services de police ont déjà des pistes et des noms à leur disposition. Il s’agit des personnes qui sont sorties hors du pays, mais Interpol est déjà saisi pour arrêter ces présumés assassins partout où ils trouvent.

Par ailleurs, Martin Tinguiano, originaire de Macenta, âgé de 42 ans, diplômé dans les disciplines sportives et menuisier de profession, accusé d’être le commanditaire de cet acte, nie en bloc les faits portés contre sa personne.
Il faut noter que dans la commune urbaine de Labé, l’insécurité a pris une allure inquiétante car il ne se passe pas une semaine sans qu’un citoyen ne soit victime de vol ou d’attaque à mains armées.

De Labé, Alpha Boubacar DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments