La cité de Karamoko Alpha Mo Labé fait face à des délestages récurrents du courant électrique ces dernières semaines. Ces coupures du courant électrique qui se font au quotidien préoccupent sérieusement les citoyens dont certains ont souhaité se confier au bureau de Guineematin.com dans la préfecture.

Amateur du football, Mamadou Mouctar Diallo se plaint des coupures aux heures de match : « l’EDG a pris la mauvaise habitude de couper le courant, surtout aux heures de matches. C’est vraiment regrettable ».

Une autre citoyenne de Labé du nom de Belly Barry, se dit quadruplement victime de ces coupures intempestives.
« Mon téléphone est tout le temps déchargé. C’est ce qui m’a obligé d’acheter un petit téléphone qui garde la charge. En plus, je travaille dans un restaurant où on fait des mises en place. Mais, s’il n’y a pas de courant, cela nous empêche de faire les mises en place et puis ça retarde les commandes des clients. Encore, quand je rentre la nuit s’il n’y a pas de courant, je me sens en insécurité. Il y a ma tante aussi qui fait des bombons glacés. Elle se plaint tout le temps qu’il n’y a pas de courant, ses bombons sont gâtés» a-t-elle expliqué.

Abdoulaye Diallo qui travaille dans un cyber de la place, ajoute que ces coupures lui causent assez de dommage : « sur le plan financier, par exemple, il nous faut de l’électricité. Sinon, on est obligé de débourser de l’argent pour acheter du carburant. Et, après tout, ils viennent avec des factures que tu dois payer ».

Pour sa part, le doyen Thierno Chérif Diallo fustige ces coupures intempestives en cette période alors que les factures sont revues à la hausse : « ils ont augmenté le prix de la facture soit disant que le courant est régulier. Maintenant, à chaque fois, il y a des coupures. Ce n’est pas bon. Ils n’ont qu’à alors ramener les factures à leur prix habituel ».

Du coté de la Guinéenne d’Electricité, aucune explication officielle ne filtre. Malgré nos multiples passages, nous n’avons eu aucune chance de voir le patron d’EDG Labé, Elhadj Goureissy Bah qu’on dit être le seul habilité à répondre aux journalistes. Cependant, une source interne explique que si une perturbation est enregistrée au niveau des centrales cela affecte toute la synchronisation. Le courant est également coupé en cas de forte pluie pour protéger les équipements et les personnes.

Il faut noter que même en cette période hivernale des coupures du courant électrique sont fréquentes. Sans toute fois que les causes ne soient communiquées à la population.

De Labé, Kadiatou DIALLO pour Guineematin.com