Les organisations de la société civile et les autres activistes du mouvement social de Labé ont publié, ce lundi, 16 juillet 2018, une déclaration dans laquelle elles réitèrent leur soutien indéfectible au mouvement syndical guinéen pour ramener le prix du litre du carburant à la pompe à 8000 francs guinéens, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Les signataires de cette déclaration affirment avoir constaté avec regret « une augmentation de (8000 à 10.000) soit 25% du prix du litre du carburant à la pompe sans concertation préalable avec les autres composantes du mouvement social.»

Selon les responsables de la société civile locale, cette situation impacte négativement la vie des citoyens à travers la détérioration drastique de leur pouvoir d’achat dans un contexte d’instabilité sociale sur fond de pauvreté.

« Face à cette situation plus que préoccupante, la Société civile de Labé se rallie au mouvement syndical de Guinée pour ramener le prix du litre du carburant à la pompe à 8000 francs guinéens. Nul n’est censé ignorer le poids de la mal gouvernance qui pèse énormément sur la vie des citoyens » peut-on lire dans le document signé du Conseil Régional des Organisations de la Société Civile (CROSC), de l’antenne locale de la PCUD, du CROSC-DDG et du Balai Citoyen.

Pour Cellou Goumba Diallo, Ibrahima Sory Bandia, Abdourahmane Sow et Mamadou Aliou Diari Diallo, la société civile de Labé exhorte toutes les forces sociales à une synergie d’action jusqu’à l’aboutissement de la révendication.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin