président des organisations de la société civile régional de LabéDans une déclaration rendue publique depuis le 8 octobre dernier, le conseil régional des organisations de la société civile de Labé exprime son  regret de constater depuis un certain temps la dégradation des rapports de cohabitation entre les partisans du Wahhabisme et ceux du Tidjanisme, vient de lire le correspondant local de Guineematin.com dans la préfecture.

Les signataires de cette déclaration expliquent ce conflit par deux raisons. D’abord, <<les mosquées des uns ne sont pas fréquentées par les autres et vis-versa>>.

Ensuite, <<les premiers estiment qu’ils sont marginalisés dans les structures de gestion des affaires religieuses.>>
Plus loin, on peut lire aussi: <<Les tensions entre les deux camps ont entraîné souvent des conflits violents dans la plus part de nos localités. En conséquence, à l’image de certaines régions administratives du pays, le conseil régional des organisations de la société civile de Labé pour une paix durable dans la région invite l’autorité et l’ensemble des parties prenantes à promouvoir une gestion inclusive des affaires religieuses conformément aux dispositions de la Constitution.>>

En appui à leur appel, les responsables du conseil régional rappellent les dispositions des articles 1 et 7 de la constitution guinéenne qui stipulent que << la Guinée est une République Unitaire, indivisible, laïque, démocratique et sociale >> et que <<chacun est libre de croire, de penser et de professer sa foi religieuse, ses opinions politiques et philosophiques. >>

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

 

Facebook Comments