Milliono Agnès, une fillette de 4 ans, a trouvé la mort dans la soirée d’hier, jeudi 23 novembre 2017, aux environs de 19 heures, dans un puits à Gadha Pounthioun, relevant de la commune urbaine de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Selon les témoignages reçus sur les lieux du drame, la victime, Agnès Millimono appelée aussi « jolie » pour les intimes, âgée seulement de 4 ans, était seule avec ses petites amies lorsqu’elle est tombée dans le puits.

Mamadou Hawa Baldé, l’une des voisines de la victime, a déclaré à Guineematin.com qu’elle était avec la mère de la petite Agnès dans le quartier mais un peu loin de la maison.

« Nous étions partis pour chercher une maison en location car on voulait déménager d’ici, il y a un peu longtemps. Partout dans les parages, il y a des trous abandonnés comme ça ; et, pourtant, nous avons des enfants que nous ne pouvons pas transporter à chaque fois qu’on se déplace. Ce jeudi, aux environs de 16 heures, je suis sorti avec la maman d’Agnès. On s’est vu avec la propriétaire de la maison, mais elle nous a demandé de revenir après 19 heures. Ça trouvera que son mari est de retour pour qu’on en parle. Sur le chemin de retour, ma voisine (la maman d’Agnès, ndlr) à acheter des galettes à 2000 francs guinéens. Elle a mangé deux et a gardé deux autres pour sa fille Agnès qu’elle a laissé à la maison. C’est quand nous sommes venues, nous avons cherché sans la retrouver. C’est ainsi qu’une de ses amies a dit qu’elle jouait tout à l’heure, prêt du puits. Le couvercle du puits était de côté, et le premier à savoir qu’elle était dans le puits c’est mon mari », explique Mamadou Hawa Baldé.

Aux environs de 20 heures, toutes les autorités du quartier de Pounthioun ainsi que le commissaire central de la police de Labé, Cécé Kolié étaient sur les lieux.

C’est après leur constat que le corps de la victime a été remis à ses parents pour procéder à l’inhumation. Il faut toutefois noter que ce n’est pas la première fois qu’un drame de ce genre se produise dans la commune urbaine de Labé. Et, le secteur de Gadha Pounthioun qui se trouve à Pounthioun l’un des quartiers périphériques de la commune urbaine de Labé, est en construction. Il est très fréquent de voir des parcelles où des trous creusés non couverts et laissés à l’abandon par des citoyens. Le plus souvent, si ce n’est pas des enfants qui y tombent et perdent leur vie, c’est des animaux domestiques qui meurent à l’intérieur de ces trous.

Alpha Boubacar DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments