Un jeune du nom de Boubacar Diallo, âgé de près de 30 ans a failli être égorgé par le sieur Mamadou Saliou Diallo, un peu plus âgé que la victime, dans la nuit de vendredi à ce samedi, 17 mars 2018, à Dionga, un secteur relevant du quartier Poreko, dans la commune urbaine de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon la victime, Boubacar Diallo, tout est parti d’une dispute entre ses deux compagnons, Mamadou Saliou Diallo et Mamadou Yaya Diallo au moment où ils rentraient ensemble à la maison en provenance de leur « bon coin» où ils ont veillé.

« C’est hier nuit lorsqu’on rentrait ensemble d’une veillée que Mamadou Saliou de Missidé Hindé a voulu agresser Mamadou Yaya Diallo. Je me suis interposé pour les séparer. J’ai demandé à Yaya de rentrer chez lui. Lorsque Yaya est parti, Mamadou Saliou m’a invité à passer la nuit avec lui à son domicile. En allant chez lui, il m’a qualifié de traître pour avoir empêché une bagarre entre lui et Yaya. Une fois chez lui, il m’a demandé de manger avec lui, j’ai décliné poliment l’offre. C’est après tout que j’ai décidé de rentrer chez moi. Il s’est opposé à mon départ en réitérant que je suis traître. Lorsque j’ai voulu forcer, il s’est accroché à moi, en disant que je ne vais pas sortir de sa chambre. Il m’a alors assommé avec un bâton. Je suis tombé. J’ai crié au secours mais personne n’est sorti. Le temps pour moi de me relever, il m’a pris encore et nous sommes allés derrière la cour. C’est là qu’il a sorti un couteau pour me poignarder à plusieurs endroits du cou. Il a voulu m’égorger » a-t-il expliqué.

Après avoir reçu les premiers soins, le jeune Boubacar Diallo a été libéré par le médecin traitant pour la maison.
Le présumé agresseur, Mamadou Saliou Diallo, lui, a été interpellé et conduit au commissariat central de police de Labé pour des fins d’enquête.

Il est à signaler que plusieurs buvettes incontrôlées longent le village de Dionga, séparé de l’aéroport de Labé par une rivière.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin