Sadou Keita, gouverneur de Labé

Le gouverneur de la région administrative de Labé a convoqué le préfet de Tougué, suite à la gifle que ce dernier a administrée à un travailleur de la préfecture le mardi, 08 mai dernier. Sadou Keita a demandé à Elhadj Abdourahmane Baldé des explications par rapport à son acte illégal, a appris un correspondant de Guineematin.com à Labé.

Deux jours après son acte qui a provoqué un tollé, le préfet de Tougué, Elhadj Abdourahmane Baldé, a dû s’expliquer devant le gouverneur de Labé, sur la gifle qu’il a administrée à un secrétaire de la préfecture mardi. Sâdou Keita a convoqué le préfet dans son bureau ce jeudi, 10 mai 2018 pour l’entendre sur cette affaire.

« On a échangé sur ce problème, parce que je voulais savoir l’origine de cette gifle. Le préfet a expliqué de quoi il s’agit. Mais j’ai l’impression que c’est la famille qui se transpose dans l’administration. Le préfet est le grand frère et le secrétaire est le petit frère. Et quand il y a eu tiraillement, le préfet s’est cru dans sa famille, il a réagi en le giflant » a indiqué le gouverneur au sortir de la rencontre.

Elhadj Abdourahmane Koïn Baldé, préfet de Tougué

Sâdou Keita dit avoir donné alors des consignes au préfet, Elhadj Abdourahmane Baldé, pour sanctionner un travailleur qui ne fait pas correctement son travail sans passer par la violence : « Il semblerait que le monsieur (le secrétaire giflé ndlr) est permanemment absent à son poste de travail. Mais, j’ai dit au préfet que tout cela se sanctionne par acte administratif, et je pense qu’on ne corrige pas un acte administratif par une gifle ou par des coups de poings.

C’est ce petit conseil que j’ai donné au préfet, je pense qu’on s’est entendu et ça ne se reproduira plus. Mais, quand ça persiste, j’utiliserai la dernière option qui est de rendre compte à monsieur le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation », a précisé le gouverneur de Labé.

A rappeler que c’est la deuxième fois que le préfet de Tougué agit de la sorte. Avant le secrétaire de la préfecture, Elhadj Abdourahmane Baldé avait déjà giflé un enseignant.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guinéematin.com

Facebook Comments

Guineematin