Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

Le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, a proféré cette menace à l’occasion d’une réunion qui s’est tenue ce lundi 20 mars 2017 avec les représentants des sociétés productrices d’eau minérale de la place. Au menu de cette rencontre, prendre des dispositions pour débarrasser la ville de Labé des sachets d’eau qui favorisent l’insalubrité de la ville et polluent ainsi l’environnement, a constaté sur place Guineematin.com via sa correspondante locale.

Cette rencontre qui s’est tenue dans le bureau du préfet a connu la présence de cinq (5) représentants des six (6) sociétés d’emballage d’eau à Labé.

« Nous avons appelé toutes ces entreprises productrices d’eau parce qu’on constate que ce sont ses sachets qui polluent l’environnement. Partout, c’est le pollueur qui paie c’est pourquoi, ici aussi, nous leur avons demandé de s’impliquer pour le ramassage de ces ordures. Pas seulement les déplacer mais aussi les transformer. Nous allons décidé ensemble de demander de les ramasser et d’accorder un prix, chacun en fonction de la quantité que rachètera les sachets qui sont les tiens », a expliqué le préfet de Labé qui revenait sur l’objectif de ladite réunion.

A l’intention de ceux qui refuseront de se soumettre au respect de ces dispositions prises, Elhadj Safioulahi Bah menace de fermer toutes sociétés productrices d’eau minérale qui dérogera à la règle de conduite.

« Si elles ne respectent pas ces dispositions, on demandera la fermeture de ces usines jusqu’à nouvel ordre. Donc, la salubrité, l’hygiène et l’environnement est l’une des compétences des collectivités », a prévenu le préfet !

Quant aux représentants de ces entreprises de production d’eau minérale qui ont tous salué l’initiative du préfet, ils promettent de remonter les informations à leurs supérieurs hiérarchiques respectifs.

« On a tous apprécié cette proposition du préfet dans la mesure où la disposition s’inscrit dans le cadre de l’assainissement de la ville de Labé. On a tous adhéré mais on a pris un rendez-vous avec lui pour fixer les thermes de nettoyage. Cependant, on est pas encore fixé un prix parce qu’on doit remonter l’information à nos supérieurs », a confié Diallo Alpha Mamoudou.

A rappeler qu’une autre rencontre est attendue dans les prochains jours pour fixer les modalités et procédures de collecte des sachets d’eau vides dans la cité de Karamoko Alpha Mo Labé.

De Labé, Yayé Aïssata Diallo pour Guineematin.com

Tél: (00224) 620 03 66 65

Commentaires