Photo de famille, atelier des magistrats et huissiers de justiceDepuis le lundi 27 octobre dernier, 39 magistrats et auxiliaires de justice venus des 8 préfectures de Mamou et Labé participent, dans un réceptif hôtelier de la place, à un atelier de formation sur le contrôle civil et démocratique des forces de défense et de sécurité, a constaté sur place le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture qui a assisté à la cérémonie d’ouverture.

Organisée par le bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme en Guinée en collaboration avec le ministère guinéen de la justice, cette rencontre de Labé s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme des secteurs de la sécurité et de la justice.

C’est pourquoi, dans son discours de bienvenue aux participants, le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance, Ansoumane Keita, qui vient d’être affecté dans les mêmes fonctions à Kindia s’est réjouit du choix de Labé pour abriter le présent atelier.Procureur de Labé

Le représentant du Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme en Guinée, Louis-Marie BOUAKA a indiqué que «la présente session de formation examinera, dans une ambiance de convivialité, la place des droits à chacune des étapes de la procédure judiciaire.» Il sera donc question du  rôle particulier des participants dans la promotion de ces droits dans leur travail au quotidien. Une occasion pour discuter et identifier les entraves à une bonne administration de la justice.

Partant, Louis-Marie BOUAKA a mis l’occasion  à profit pour réitérer l’engagement du Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme en Guinée à poursuivre son accompagnement des autorités judiciaires guinéennes, en vue d’une meilleure promotion et protection des droits de l’homme : « La paix c’est un engagement concret. Elle ne peut se construire sans des magistrats responsables et indépendants et sans les auxiliaires de justice. Elle ne peut se construire sans des forces de défense et de sécurité républicaines et soumises à l’autorité civile. »

Cet atelier qui est placé sous la présidence d’honneur du gouverneur de la région administrative de Labé prendra fin le mercredi 29 octobre prochain.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com  

Facebook Comments