N'ko institut, langue nationale C’est au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi 30 décembre 2014,  à la maison commune des journalistes que les membres de l’Académie N’ko ont présentés le bilan de leurs activités réalisées durant la période 2014, a assisté Guineematin, sur place.  

Au cours de cette présentation, il a été rappelé que l’Académie N’ko a été inventé par Souleymane Kanté  le 14 avril 1949, mais qu’il est arrivé à Conakry après le décès de l’inventeur en 1987.

Dans la déclaration, il est indiqué qu’en 2014 l’Académie N’ko a  pu réaliser quelques activités. Parmi ses acquis, les responsables de l’Académie N’ko ont cité : l’édition correcte et à temps de son hebdomadaire d’information générale ‘’Daloukèndè’’ dont le dernier numéro est daté d’hier, lundi 29 décembre 2014 ; l’achèvement de la traduction de tous les termes des téléphones portables ; la prise de contact avec la firme TECNO qui a abouti à l’incorporation du N’ko dans les dernières versions des appareils TECNO ; la poursuite de la collaboration technique avec Microsoft, avec les iPhones et ipads qui a permis de perfectionner davantage le N’ko  dans ces différentes productions ; et, la production d’un dictionnaire monolingue N’ko de 33 000 mots de Souleymane Kanté a été porté à 50 000 mots.

Pour la précision sur la neutralité, Nafadji Sory Condé, secrétaire à la recherche scientifique de l’Académie N’ko, dira que « l’Académie N’ko a su adopter une neutralité positive. Car, la neutralité de l’alphabet N’ko, c’est par rapport à l’alphabet français et à l’alphabet arabe. L’alphabet arabe est un alphabet qui a des voyelles et des consonnes comme l’alphabet français. Donc, le N’ko va de la droite vers la gauche, ce qui fait une similarité avec l’arabe. Mais, il est composé aussi des voyelles et des consonnes. Et, les syllabes sont aussi formées comme la langue française.  Il y a aussi des innovations scientifiques et technologiques. A ce niveau, il y a des corpus électroniques pour les langues africaines, des correcteurs orthographiques automatiques, des traducteurs automatiques, et le Windows 8.1 dont la Guinée a eu l’honneur de présider les travaux techniques. Et, les applications pour les systèmes androïdes dont Twitter ; le navigateur internet Mozilla Firefox, fait par les américains. Il y a aussi le N’ko que les indiens viennent de lancer pour les téléphones androïdes ».

Poursuivant,  Nafadji Sory Condé a fait savoir que l’objectif recherché par l’académie N’ko. C’est d’aider le peuple de Guinée et son gouvernement à valoriser l’ensemble des langues nationales qui sont parlées sur le territoire géographique de la Guinée et de donner à ces langues la chance réellement à s’exprimer dans le contexte de la mondialisation qui est défavorable à l’Afrique.

« Mais, avec la culture N’ko, l’internet, les téléphones, nos langue peuvent exister et ne peuvent plus disparaitre », a-t-il ajouté.

Pour terminer, Nafadji Sory Condé a invité les autorités guinéennes à intégrer le N’ko dans le cursus  scolaire et universitaire de notre pays pour que toutes les langues de Guinée puissent bénéficier des progrès de l’alphabet N’ko.

Yacine Sylla pour Guineematin.com

Tel : (00224) 628- 71- 71- 56

 

Facebook Comments