Celestin LouisLe journaliste, Louis Espérance Celestin, n’a finalement pas été emprisonné. Intercepté dans la circulation et déposé au TPI de Kaloum, le journaliste apprendra qu’il ne sera pas entendu sur PV. Le substitut lui explique qu’il doit aller en prison. Mais, son avocat, Me Abbas Bangoura parviendra à lui faire éviter « les quatre murs ». Guineematin.com a rencontré le journaliste peu après sa « libération »..« Je quittais le cyber Mouna et je me rendais à mon siège quand, contre toute attente, j’ai été intercepté par deux gros policiers en tenue civile.Ils m’ont jeté dans la fourgonnette et déposé au tribunal de première instance de Kaloum. Le substitut du procureur m’a dit qu’il y a une plainte du directeur de l’ARPT qui a porté plainte contre moi. Et, puis, il me dit qu’il n’a pas à m’entendre sur PV, mais qu’il va m’immobiliser et me déposer à la maison centrale », a notamment dit à Guineematin.com Louis Espérance Celestin, peu après son départ du TPI de Kaloum…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, la vidéo intégrale de cet entretien que le directeur du « Journal d’Afrique » nous a accordé, cet après-midi, peu après son départ du tribunal :

Facebook Comments