Alpha Condé photoLa fièvre hémorragique à virus Ebola continue à endeuiller des familles dans notre pays et dans les pays de la sous région, notamment au Libéria et en Sierra Léone. En Guinée, l’épidémie a déjà tué plusieurs centaines de personnes et n’est malheureusement toujours pas maîtrisée, même s’il y a une nette amélioration.

Interrogé par François Chignac, correspondant en Afrique de la chaîne européenne de télévision ‘’Euronews’’, le président guinéen, Alpha Condé, a dit être « optimiste », avant d’ajouter : «il y a encore des inquiétudes », relativise le président guinéen. Pour Alpha Condé, il était important d’annoncer aux téléspectateurs que « Si ça s’améliore en Guinée, ça se développe en Sierra Léone ». Le président guinéen a ainsi rappelé les risques de nouvelles contaminations entre les deux peuples : guinéen et léonais.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’épidémie d’Ebola a déjà fait plus de 660 morts entre la Guinée, le Libéria et la Sierra Léone où cette maladie fait actuellement plusieurs victimes.

Et, avant-hier, vendredi 25 juillet, un libérien est mort d’Ebola à Lagos, la capitale économique du Nigéria, ce qui fait craindre un autre risque de propagation de la fièvre en Afrique de l’Ouest.

Facebook Comments