présidence de la République de Guinée, à l'occasion de la fête de TabaskiA l’occasion de la fête de l’Aïd-El-Kébir, appelée Tabaski, l’imam de la grande mosquée de Fayçal, Elhadj Mamadou Saliou Camara, a dirigé la prière à Sékoutouréah. Là, comme dans les autres lieux de prière du pays, le sermon est essentiellement tourné à la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

« Ce virus qui sévit actuellement dans notre pays, personne ne sait comment il est arrivé en Guinée. Même le président de  la République ne sait pas comment il est arrivé en Guinée ! Dieu Seul Est Témoin de ce qui se passe. Alors, on lui demande sa grâce et sa miséricorde afin qu’il nous épargne de cette maladie. S’Il veut nous punir à cause de nos actes, on lui demande pardon. Si c’est à cause de ça, Il veut nous punir, en détruisant nos projets de 2014, le développement de la Guinée, en chassant nos investisseurs, en les éloignant de notre pays, qu’on reste entre nous à cause des actes de certains individus, on Lui demande pardon, qu’Il leur réserve ce châtiment à l’au-delà.

Les  guinéens n’ont qu’à faire une prise de conscience. Lorsqu’on fait des réunions avec des étrangers, sachez que si la Guinée est douce, c’est  pour nous les Guinéens et, si c’est le contraire, toujours c’est pour nous ; car vous avez vu que les étrangers nous fuient aujourd’hui. N’acceptez pas une guerre préparée entre nous. Et, il ne faut pas accepter qu’on nous manipule et qu’on s’entre-tue.  Ce que je dirais aux citoyens, quand nous avons une maladie comme Ebola, c’est le président et son gouvernement qui doivent se lever pour lutter contre la maladie. Si l’un des membres sa délégation arrive dans un lieu pour une sensibilisation, il faut les accueillir, il ne faut pas les frapper ni les tuer. Acceptez les mesures d’hygiène. Même l’islam nous nous conseil d’être propre. »

Décrypté par Assy Diallo pour Guineematin.com

 

 

Facebook Comments