Thierno Ousmane Diallo, ministre de l'Elevage et des productions animalesAttendue à 10 heures, la délégation ministérielle n’est finalement arrivée qu’à 17 heures 40 minutes. Elle s’est directement dirigée au siège de la mairie pendant que les adversaires du préfet, Samba Héri Camara, étaient massivement mobilisés à la place des martyrs et au stade préfectoral de Lélouma.

Après une quarantaine de minutes d’attente, la délégation ministérielle elle a finalement décidé de rejoindre la foule au stade. Pour le souhait de bienvenue, le collectif citoyen de Lélouma avait désigné 14 porte-paroles, représentants l’ensemble des sous préfectures et la commune urbaine. Tous ont indiqué la volonté populaire de voir la délégation ministérielle repartir avec le préfet, Samba Héri Camara.

Prenant la parole au nom de cette délégation, le ministre de l’Elevage et des productions animales, Thierno Ousmane Diallo, a dit prendre acte de la revendication populaire, mais annonce la volonté de la délégation ministérielle de passer la nuit en vue de vérifier l’information de l’accusation.

Non contente de cette réponse, la foule a hué la délégation qui a finalement été abandonnée au stade préfectoral.

Le ministre de l’enseignement supérieur, Baïlo Telliwel Diallo, chef de la délégation, et qui devait prendre la parole à la suite de son homologue de l’élevage, n’a pas pu le faire. Population et ôtes se sont donc séparés au stade préfectoral de Lélouma en queue de poisson.

De là, la mission ministérielle s’est dirigée au quartier Diaala2 où attendaient aussi les supporters du préfet contesté, Samba Héri Camara. Cette mission confère en ce moment avec la famille et les amis du préfet de Lélouma.

De Lélouma, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments