Samba Héri Camara, préfet de LéloumaLes forces vives de Lélouma ont vivement exprimé leur opposition farouche à l’organisation d’un tournoi de football par le préfet Samba Héri Camara, soutenu dans sa démarche par certains jeunes sportifs de la commune urbaine, a appris Guineematin.comSelon le président de l’association des jeunes de Lélouma, Amadou Tidjane DIALLO, cette initiative du préfet est inopportune et imprudente en cette période d’État d’urgence sanitaire décrétée suite à la grave épidémie du virus hémorragique Ebola.

Les citoyens de Lélouma gardent encore le souvenir de ce jeune sportif venu participer à un tournoi de football à Wansan dans la sous-préfecture de Timbi Tounni (Pita) et qui est rentré mourir à Conakry de suite d’Ebola.

Le moment choisi par le préfet de Lélouma coïncide aussi à des journées de deuil communautaire observée dans la commune rurale de Korbé suite aux décès de 6 jeunes du village, morts il y a quelques jours par noyade dans les eaux marocaines alors qu’ils tentaient de rallier clandestinement l’Europe à bord d’une embarcation de fortune.

Cette association des jeunes de Lélouma qui a attiré l’attention du préfet sur ce risque très élevé est soutenue dans ses revendications par les autorités communales, la société civile et la ligue islamique préfectorale. Mais, ‘’sa majesté’’ Samba Héri Camara fait toujours la sourde oreilles.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Commentaires