Il était presque 19 heures, ce samedi 10 juin 2017, la cité des aluminiums vibrait à un rythme inhabituel. Deux pickups de la gendarmerie postés au niveau du carrefour Filima annonce déjà que la cité est sous tension. A quelque cent mètres, deux autres, cette fois occupés par des policiers. Dans ce deuxième, l’envoyé spécial de Guineematin.com constate que certains ont des bras bandés et d’autres des cranes collés avec des sparadraps. Plus loin, des jeunes jouaient au football. Et, c’était presque l’heure de la prière, chacun se dirige alors très vite vers son lieu de rupture.

Général Boureima Condé en pompier !

Il est 20 heures, ce samedi, le préfet de Boké répond à un appel de Guinematin.com ; mais, dit être indisponible. Le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation est entré dans la ville et est logé à la villa 3 avril de Kamsar. Après un bref échange, le ministre promet de suffisamment échanger avec nous. Mais, seulement après la rencontre de ce dimanche avec les populations de Kamsara.

Les familles des agents de sécurités menacées ?

Il est 21 heures, des policiers papotent et finalement nous expliquent leurs mésaventures de la journée d’émeute. Répondant à certaines des nos questions, deux agents de la police blessés exigent l’anonymat qu’on leur promet immédiatement : « Mon frère, ce n’est pas facile. Nous sommes ici parce que nous ne pouvons pas rentrer chez nous pour des raisons de sécurité ! Nous avons évacué nos familles vers la cité ». Plus loin un autre confie que son « domicile a été vandalisé, les objets emportés et le reste incendié ».

La nuit se prolonge et la ville offre deux visages différents. La cité en lumière et la banlieue en partie éclairée. Il est 22 heures 30’, le quartier Filima est dans le noir. Un jeune nous confie que ce n’est pas le tour de ce quartier aujourd’hui. Cette obscurité est vaincue par la lune qui éclaire le quartier à mesure que la nuit se prolonge : c’est le quinzième jour du mois lunaire (Ramadan).

A suivre !

De Kamsar, Abdoulaye Oumou Sow, envoyé spécial de Guineemaatin.com

Tél. : (00224) 620 84 85 01

Facebook Comments

Guineematin