Ministre de la Sécurité et de la protection civile, Mahmoud Cissé« Ils sont venus dans un véhicule 4×4. Ils sont venus tirer plusieurs coups avant de reprendre la route vers Nongo. Quelqu’un est couché-là, il a reçu une balle… », rapportait un informateur de Guineematin.com basé à Lambandji, plaque « ciment ». Il était 21 heures 04′. 

Selon les informations confiées à Guineematin.com, beaucoup de voisins parlaient de jeu « flambeaux » et pétards d’enfants. « Personne n’imaginait qu’il s’agissait d’une attaque ! Surtout qu’il y avait un embouteillage… », a commenté notre source.

Hier, une famille a été attaquée à Yembéyah par des inconnus. La femme trouvée s’est enfermée avec ses enfants et demandé aux inconnus de prendre ce qu’ils veulent de la maison, mais de laisser les enfants en vie. Après avoir menacé de les tuer s’ils ne sortaient, les bandits auraient « arrosé » la porte de la chambre d’une rafale dont certaines balles ont touché les trois enfants à l’intérieur. Et, malheureusement, ce vendredi, deux d’entre eux ont rendu l’âme…

Actuellement, le banditisme bat son plein en Guinée, notamment en cette période de fin d’année, en ces temps de pauvreté extrême. Le ministère de la Sécurité- qui a récemment changé de changé de tête- semble dépassé par les évènements. Les armes à feu circulent comme dans un pays sorti de guerre, la drogue et autres stupéfiants sont consommés dans presque tous les coins de rue au vu et au su de tous passants…

 

Facebook Comments