Lamine Guirassy, PDG du groupe Hadafo médiasAu lendemain du drame de Womey où trois hommes de médias qui étaient dans une équipe de sensibilisation sur la maladie à virus Ebola ont été parmi les neuf personnes assassinées, les patrons de presse guinéens étaient encore sous le choc quand Guineematin.com est allé vers eux pour recueillir leurs réactions. 

Interrogé sur  ce drame par guineematin.com, Lamine Guirassy, le PDG du groupe Hadafo médias, a déploré cet état de fait et réclamé ‘’justice’’ pour ses confrères : « Cela ne peut que me choquer ! Quand j’ai appris cette triste nouvelle, je ne pouvais pas y croire même si c’était réel.  Et puis, un seul mot m’est venu en tête,  c’est qu’on se cherche ! Nous avons déjà l’épidémie Ebola qui fait des ravages et en même  temps ces journalistes qu’on a  tué, c’est vraiment  scandaleux. J’espère que la justice sera faite comme l’a annoncé le gouvernement, même si en Guinée on est habitué à tout. J’espère que cette fois on ira jusqu’au bout »

Pour Alpha Abdoulaye Diallo,  directeur de publication du journal le populaire, « pas de mot pour qualifier ce crime d’un autre Age ».

Propos recueillis par Assy Diallo pour Guineematin.com

Commentaires