Tradi-praticiensC’est au cours d’une conférence de presse animée ce mercredi 15 juillet 2015 à la maison de la presse que la fédération des tradi-thérapeutes et naturo-thérapeutes a protesté contre son exclusion de lutte contre Ebola par la coordination nationale de Sakoba Keita.

Dans son intervention, Karamoko Abdoulaye Camara, responsable de la communication, a rappelé que les tradi-patriciens ont un grand rôle à jouer  dans la lutte contre Ebola. « Les autorités en charge de la lutte contre Ebola ne veulent pas collaborer avec la médecine traditionnelle. Nous  sommes plus importants dans cette lutte que toute autre catégorie de personne. Notre collaboration avec le gouvernement est la meilleure solution pour lutter contre maladie », dira-t-il.

TradipraticiensCette sortie est-elle motivée par l’argent que la coordination gère ? Absolument pas, disent les conférenciers : « Nous demandons notre franche collaboration avec les autorités en charge de la lutte contre Ebola. La meilleure façon de combattre cette maladie, c’est l’union de la médecine moderne et traditionnelle’’, a dit Karamoko Abdoulaye Camara.

« Quand on donne l’argent à Dr Sakoba Keita pour la formation des guérisseurs, il n’oriente pas cette formation vers les médecins traditionnels reconnus par la loi, il fait venir des Donzos en lieu et place des personnes reconnues par la loi », proteste le conférencier.

De son côté, Abdoulaye Moussa DOUMBOUYA, alias ‘’Savant Noir’’, président des tradi-patriciens, a d’abord précisé que ses pairs ne prétendent pas détenir un médicament contre Ebola ; mais en terme de sensibilisation, ils sont les mieux placés. « Sachez que les 90% des malades sont souvent orientés vers nous dès les premiers signes de la maladie ».

Des plantes toxiques utilisées comme médicaments ?

Au cours de son intervention, Abdoulaye Moussa DOUMBOUYA, « Savant Noir », a déploré l’arrestation de certains tradi-praticiens par les services de sécurité. Pour lui, il est important de savoir qu’il n’a pas de contre façon avec les tradi-praticiens. ‘’Le médicament traditionnel n’a pas de contrefaçon. Mais, je tiens à vous dire qu’en Guinée, il y a des plantes qui sont toxiques. Mais, ces plantes-là soignent… », annonce Savant Noir !

Dans son explication, Abdoulaye Moussa Doumbouya, « Savant Noir », a pris l’exemple d’une plante appelé ‘’Taly’’ qui pourrait tuer, mais qui soigne aussi… « Taly tue ! Mais, il soigne huit maladies, il y a d’autres aussi comme ‘’Diaba’’ qui tuent ! Ce sont des plantes qui sont toxiques, mais ça soigne certaines maladies. Alors, en arrêtant un tradi-praticien, il faut avoir de très grandes preuves. Parce que nous savons tous que la médecine moderne fait des dégâts plus que la médecine traditionnelle… », dit « Savant Noir ».

Yacine Sylla pour Guineematin.com

Tel : (+224) 628 71 71 56

Facebook Comments

Guineematin