Après d’intenses négociations, les quatre leaders syndicaux, membres du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, qui avaient été arrêts le samedi soir ont été libérés dans la soirée de ce lundi 20 novembre 2017, après avoir été entendus par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum, a appris un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Comme on le sait, les 4 syndicalistes ont été arrêtés au Conseil Économique et Social alors que cette institution était entrain de chercher à rapprocher les parties pour arrêter la grève. Ce sont Ibrahima Sory Touré, Aboubacar Kaba, Fodé Abass Camara et Amara Mansa Doumbouya.

Juste après leur libération, les 4 syndicalistes, leur avocat et des syndicalistes (venus exiger la libération de leurs camarades) sont en ce moment en concertation avec le Conseil économique et social pour aplanir leurs divergences.

Accusée d’avoir comploté contre les 4 syndicalistes, Hadja Rabiatou Serah Diallo a plutôt chargé le Premier ministre et le général Ibrahima Baldé, Haut commandant de la gendarmerie.

Bref, la présidente du Conseil économique et social a demandé aux leaders syndicaux de bien vouloir lever la grève « qui ne profite à personne ». Mais, son appel n’a pas eu d’échos favorables. Et, la grève continue !

A rappeler que les 4 syndicalistes reviendront demain, mardi, au TPI de Kaloum pour la suite de la procédure.

Alpha Mamadou Diallo depuis le Conseil Economique et Social pour Guineematin.com

Facebook Comments