Préfecture, Lélouma, manifestation, préfetQuatre agents de la garde communale de Linsan Saran dans la préfecture de Lélouma ont été licenciés dimanche 14 décembre soir pour avoir été reconnus par la population locale complices du chef du poste de la gendarmerie, a appris ce lundi matin le correspondant de Guineematin.com d’une source officielle.

Il s’agit des sieurs Kindi Hottyah Kanté, Amadou Bailo SOW, Dian Bhoye Kanté et Kandja. Les agents de la garde communale placés sous l’autorité directe du maire de la commune rurale s’étaient retournés contre la population locale en se mettant entièrement à la disposition du chef du poste de la gendarmerie qui est accusé de nombreux cas d’exactions aux préjudices des citoyens de Linsan Saran.

Selon le maire de la commune rurale, Elhadj Ibrahima Laho BAH, cette décision de licenciement des gardes communaux fait suite à la visite que le juge de paix de Lélouma et le commandant de la gendarmerie préfectorale ont effectué le dimanche 14 décembre dernier à Linsan Saran. Ce sont ces autorités judiciaires de Lélouma qui auraient demandé au chef du poste de la gendarmerie de laisser les gardes communaux faire le travail du maire de la commune rurale. Mais, la population locale a immédiatement exigé le licenciement des agents concernés pour le mal qu’ils ont fait aux citoyens en se mettant au service exclusif du chef du poste de la gendarmerie locale.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com
Téléphone: (00224) 660 11 35 15

Facebook Comments