Comme annoncé dans une dépêche précédente, nos compatriotes, médecins et journalistes froidement assassinés par les « anti Ebola » de Womey ont finalement rejoint leur dernière demeure cet après midi (à 17 heures) dans la forêt du 1er mai, à l’entrée de la ville, non loin du gouvernorat…

Préalablement, ces compatriotes avaient été maltraités jusqu’à ce que mort s’en suive, enterrés et déterrés d’une autre fosse commune de l’école primaire de Womey avant de partager la dernière demeure dans la forêt de Nzérékoré-ville, une forêt qui devient de plus en plus la demeure des victimes d’injustice et de mort atroce, quand on sait qu’elle avait également reçu d’autres victimes, notamment des massacres inter communautaire de 2013…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, quelques images de l’enterrement, grâce à un de nos contacts à N’zérékoré, Hassimiou Sow :

 

Facebook Comments