Paul Moussa Diawara et Soriba Sorel Camara, respectivement Directeur Général de l'OGP et Gouverneur de la ville de Conakry

Paul Moussa Diawara et Soriba Sorel Camara, respectivement Directeur Général de l’OGP et Gouverneur de la ville de Conakry

Dans le souci de faciliter les travaux de l’Office Guinéen de Publicité (OGP), le Directeur général, Paul Moussa Diawara, a procédé à l’inauguration des nouveaux bureaux de son office à Kaloum et à Matam. La cérémonie d’ouverture, présidée par le gouverneur de la ville, Soriba Sorel Camara, s’est déroulée ce jeudi 10 juillet 2014, en présence des médias dont Guineematin.com. Un projet qui s’élargira dans les cinq communes de la capitale et à l’intérieur du pays, a appris sur place un reporter de guineematin.com

A l’entame des discours, le Directeur général de l’OGP, Paul Moussa Diawara, a précisé que c’est la 1ère fois depuis sa création, en 1986, que l’OGP fait un démembrement sur l’entendu du territoire : « Depuis 28 ans, c’est la 1ère fois qu’on procède à l’installation d’un démembrement de cet important service de l’Etat, qui est un établissement publique à caractère industrielle et commercial, dotée de personnalités juridiques, d’une autonomie de gestion et d’une autonomie financière. Une direction qui fonctionne comme les sociétés anonymes ou les sociétés privées », a notamment dit Paul Moussa Diawara.

Poursuivant, le directeur général a ajouté que l’OGP a la possibilité, conformément à l’article 20 portant sur la réglementation ou la création des entreprises publiques en Guinée, de créer ses démembrements : « Ces bureaux sont mis en place pour faciliter le travaille à notre niveau ; car, pendant ces 28 année, le travail était centralisé à la direction générale. La direction générale joue à la fois le rôle de la direction communale, celle préfectorale et régionale. C’est pour enfin permettre aux agents d’avoir moins de problèmes et de faciliter le partenariat qui nous lie et de créer la richesse», a ajouté le directeur de l’OGP.

Selon Paul Moussa Diawara, l’absence de l’OGP sur l’ensemble du territoire national, surtout à l’intérieur du pays, n’a pas permis à l’Etat d’entrer en possession de ses fonds. « Cela a créé une déperdition financière », a-t-il déploré.

Par ailleurs, les sociétés installées à l’intérieur du pays sont nombreuses, l’OGP n’a pas, jusqu’à date, la possibilité de contrôler ou d’avoir la situation de ces sociétés parce que l’OGP est absent de l’intérieur du pays et même à Conakry. Il a du mal à avoir toute la situation de contrôle de ces sociétés », a fait remarquer monsieur Diawara.

Pour terminer, le DG de l’OGP a estimé que « l’installation de ces bureaux permettra de faciliter le travail avec les agents, les annonceurs, les sociétés, mais aussi de créer des emplois pour réduire le taux de chômage ».

F. Yacine Sylla

Facebook Comments