image d’archive

A l’issue de sa dernière réunion au QG de l’UFDG, le vendredi 16 mars 2018, l’opposition républicaine avait annoncé comment elle comptait occuper la semaine en cours : le lundi consacré à l’enterrement des 4 opposants tués par balles lors de la manifestation du mercredi 14 mars, le mardi à une journée ville morte, le mercredi à l’organisation d’un sit-in des femmes devant le ministère de la Justice à Kaloum, et le jeudi, 22 mars 2018, à l’organisation d’une marche pacifique sur l’autoroute Fidèle Castro de Conakry.

Si les opposants ont respecté leurs promesses en mobilisant du grand monde le long du cortège funèbre du lundi (de la morgue de l’hôpital Ignace Deen au Cimetière de Bambéto) et en réussissant à paralyser certaines parties de la capitale guinéenne le mardi, les femmes n’ont tout de même pas organisé leur sit-in de ce mercredi. Et, les autorités de la ville de Conakry veulent modifier l’itinéraire de la marche prévue demain sur l’autoroute Fidèle Castro.

Dans un communiqué, le Gouverneur de la ville de Conakry a annoncé que les lettres d’information de la marche de l’opposition ont respecté la procédure d’arrivée dans les communes de Matoto et de Ratoma. Mais, que la marche n’a été autorisée qu’à Ratoma sur l’itinéraire Cosa-Bambéto !

Joint au téléphone par Guineematin.com à 21 heures 15′, Alpha Boubacar Bah, responsable de la cellule de communication du principal parti de l’opposition guinéenne, a dit que l’opposition tiendra sa promesse de marcher sur l’itinéraire préalablement annoncé : Rond Point de la Tannerie, Aéroport et Bambéto.

« Je suis actuellement avec le président, dans son bureau. Je confirme donc que nous tiendrons la marche comme prévu ! », a-t-il indiqué, rappelant cet itinéraire.

« Les autorités peuvent nous proposer un itinéraire ; mais, avec des arguments fondés. Mais, là, on veut juste nous imposer un itinéraire de moins d’un kilomètre avec pour seul argument le risque de trouble à l’ordre public. Or, vous vous souvenez très bien qu’on avait marché la fois dernière sur le même itinéraire sans problème ! Doncc, j’insiste que nous marcherons sur l’itinéraire préalablement annoncé. C’est à dire que nous partirons du Rond point de la Tannerie pour Bambéto, en passant par l’Aéroport », a précisé le responsable de l’UFDG.

Alors, doit-on craindre des échauffourées dans la journée de demain entre les opposants-manifestants et les agents de la sécurité qui seront déployés sur le terrain ou bien un des camps révisera sa position d’ici le matin ? Espérons que la nuit portera conseil…

A rappeler que les opposants guinéens manifestent pour dénoncer « le détournement des voix des citoyens par les Commissions administratives de centralisation des votes » lors des élections locales du 04 février dernier. Ils exigent donc la publication « des vrais résultats » et aussi des enquêtes sur l’assassinat de 94 opposants tués par balles sous le régime Alpha Condé depuis 2011.

A suivre !

Facebook Comments

Guineematin