Les leaders syndicaux, syndicat, Bourse du TravailA l’occasion de la grande rencontre entre les leaders syndicaux et l’ensemble des travailleurs hier, lundi 5 janvier 2015, à la Bourse du Travail, le secrétaire général de de l’USTG, Louis Mbemba Soumah, a rappelé les objectifs de la grève déclenchée par le syndicat, devant les journalistes, dont des reporters de Guineematin.com

A l’entame de ses propos, Louis  Mbemba Soumah s’est félicité de la forte mobilisation des travailleurs qui ont massivement répondu à l’appel de leurs leaders avant de demander encore leur confiance: « Nous sommes très contents aujourd’hui d’être parmi vous. Mais, n’oubliez pas que nous formons une famille. Les travailleurs, c’est une famille. Pour que ça fonctionne bien, il faut qu’elle soit unie et solidaire. Donc, nous sommes unis de vous et solidaire de vous. Il faut continuer à nous faire confiance, on ne vous trompera jamais. Ça fait à peu près 40 ans que nous nous battons pour vous, nous avons tout vu, les bastonnades, les emprisonnements, les trahisons, on a tout vu. Mais, on est encore avec vous. Et, on est encore là pour vous aidez afin que vous rentriez dans vos droits. Donc, j’espère que vous allez continuer à nous faire encore confiance ».

Revenant sur les raisons de la grève, le secrétaire général de l’USTG, n’est pas passé du dos de la cuillère : Nous ne grevons pas pour semer la pagaille, nous ne grevons pas pour grever, la grève est légale et légitime. Nous utilisons la grève pour forcer le gouvernement à donner nos droits. Donc, c’est pour vous dire que nous allons continuer les négociations pendant la grève…», a-t-il dit.

Sur le cas de Enco5 qui constitue l’un des points de revendications du mouvement, Louis Mbemba Soumah menace de s’occuper du Russe qui constituerait le véritable obstacle au sein de la société: « El hadj Amadou n’a pas parlé bien sûr du cas d’Enco5. A Enco5 également, le problème est posé. Il y a un Russe là-bas, il va falloir qu’on s’occupe de ce Russe. Parce qu’il n’est pas bon. Et, restez tranquilles, nous  sommes dans les négociations, nous trouverons rapidement la solution », a-t-il promis.

A la question de savoir si les syndicalistes sont manipulés par les politiciens, le patron de l’USTG est catégorique : « A l’heure actuelle, il faut qu’on vous dise que nous ne sommes pas des politiciens. La politique ne nous intéresse pas, nous sommes apolitiques. Ce qui nous intéresse, c’est notre pain. Notre pain et notre famille. Que nous soyons dans des bonnes conditions avec nos familles. C’est ce qui nous intéresse. Nous, on ne vous trompera jamais, on a juré et on ira jusqu’au bout », conclut-il, sous un tonnerre d’applaudissements.

Il faut rappeler que par ailleurs, le secrétaire général de la CNTG, El Hadj Amadou Diallo, avait préalablement, dans son discours, fait le compte rendu du déroulement des négociations avant d’ajouter que celles-ci se poursuivent et que la grève aussi continue : « Pour le moment, les négociations continuent et la grève aussi continue », avait-il annoncé.

Il reste à savoir jusqu’où ira ce bras de fer avec le gouvernement qui fait également face à la reprise des manifestations de l’opposition. Bonne année 2015 à tous !

Mamadou Alpha Baldé, pour Guineematin.com

Tél : 664 53 16 42

 

Commentaires