Alexander Laskaris, ambassadeur des Etats Unis en Guinée, Samantha Power, ambassadrice des Etats Unis à l'ONU Dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola, l’ambassadrice et représentante permanente des Etats Unis auprès des Nations Unies, Samantha Power, a rencontré, ce dimanche 26 octobre 2014, le premier imam de la grande mosquée Fayçal, qui avait à ses côtés le Secrétaire général des Affaires religieuses, trois victimes guéries d’Ebola dont une fille, ainsi que plusieurs religieux, a constaté Guineematin.com sur place.

La rencontre s’est tenue aux environs de 15 heures au bureau du grand imam, El hadj Mamadou Saliou Camara, dans l’enceinte de la grande mosquée.

D’entrée, l’ambassadeur des Etats Unis en Guinée, Son Excellence Alexander Laskaris a, en langue nationale Soussou, introduit les membres de la délégation ayant à sa tête, madame Samantha Power, cheffe de la mission avant de remercier toutes les personnes impliquées dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola.

le secrétaire général des Affaires religieuses et le grand imam de la grande mosquée Fayça, Elhadj Mamadou Saliou CamaraPrenant la parole, le grand Imam, El hadj Mamadou Saliou Camara, s’est réjouit de la visite : « Nous sommes très heureux de voir nos frères qui viennent de l’Amérique et de partout à travers le monde pour aider l’Afrique de l’Ouest à lutter contre ce qui nous ait arrivé. Au début, les Guinéens étaient perturbés ; mais, aujourd’hui, avec la solidarité, on se sent comme s’il n’y avait pas d’Ebola », a-t-il dit, avant de promettre le soutien de tous les religieux dans la lutte contre la maladie à virus Ebola.

Quant à l’ambassadeur des USA auprès des Nations Unies, madame Samantha Power, cheffe de la mission, elle a décrit l’objectif de sa visite en Guinée : « Je viens ici avec cette délégation de haut niveau, au nom du Président Obama pour marquer notre solidarité avec le peuple de Guinée. Comme l’a dit l’imam, nous avons besoin de solidarité, d’argent, mais aussi de prières et de médicaments. Les Etats Unis et sa population sont de cœur avec nous et y resteront  jusqu’à la fin », a-t-elle dit.

Revenant sur la stigmatisation dont sont victimes les survivants d’Ebola, Samantha Power a ajouté : « Je suis honorée d’être ensemble avec ces deux frères, mais aussi cette sœur qui sont tous des survivants de cette horrible maladie. La semaine dernière, le Président Obama a rencontré une survivante d’Ebola dans la maison ovale, aux Etats Unis. A cette occasion, il l’a embrassé ; son nom, c’est Lilliane, elle travaille comme personnel de santé au Texas. Il est très important que nous dominions cette peur qui nous hante avec Ebola, mais aussi cette stigmatisation qui y va avec. Tous les survivants d’Ebola ont fait force de caractère et de puissance pour dominer cette maladie», a-t-elle dit.

Pour Fatoumata Camara, enseignante de son état et survivante de la maladie, elle a tout d’abord remercié le personnel soignant qui l’a aidé à recouvrir sa santé avant d’expliquer qu’elle a vécu trois mondes différents : le monde d’avant Ebola, celui pendant Ebola et le dernier qui est celui d’après Ebola. Pour elle, « La sortie d’Ebola est plus difficile que la rentrée ».

Mamadou Alpha Baldé

Facebook Comments