Il n’est de secret pour personne que la circulation incontrôlée des armes légères et de petits calibres est un facteur qui augmente la criminalité dans nos villes et villages. C’est pour limiter ce flux dans l’espace Mano River que la commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petits calibres (COMNAT-ALPC) a organisée hier, mercredi 19 avril 2017, au camp Samory Touré, un atelier de formation à l’intention des médias guinéens pour une large sensibilisation, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

A l’instar des autres régions du continent noir, l’Afrique de l’ouest constitue un pôle d’intérêt dans la prolifération des conflits armés et de ses vecteurs. Elle a enregistré, au cours des deux décennies, les conflits les plus longs et les plus sanglants comme au Liberia, en Sierra Leone, en Guinée Bissau, etc. Ce qui a favorisé la circulation des armes. Et, à cause de ces guerres, il y a eu quatre missions de maintien de la paix des Nations Unies, dont trois ont été déployées dans les pays de l’espace du fleuve Mano.

Créée le 18 août 2000, la COMNAT-ALPC a pour but de contribuer à l’avénement d’un environnement sécurisé, paisible et propice au développement de la Guinée, servir d’organe pour l’échange d’informations, d’expérience et de stratégies en vue de lutter contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petits calibres en Guinée et dans la sous-région ; et, aussi de renforcer les capacités de défense et de sécurité.

« Dans le souci de faire de son secteur de sécurité un outil au service des populations, notre gouvernement, depuis 2011, a engagé de vastes réformes qui s’articulent sur des actions fortes à mener. Parmi les activités inscrites dans la stratégie nationale d’actions prioritaires se trouve la formation des acteurs des médias sur les questions liées aux ALPC. Le présent atelier se situe dans ce cadre », a dit le président de la COMNAT-ALPC, Général Bambo Fofana.

Au cours de cette formation, plusieurs thèmes et sous-thèmes ont été abordés dont, entre autres le contexte sociopolitique des conflits armés en Afrique, la problématique des armes légères et de petits calibres (ALPC), la fabrication artisanale des ALPC, l’initiatives de désarmement pratique et le rôles des différents acteurs dans la lutte contre les ALPC, etc.

Dans la journée, plusieurs travaux de groupes ont ponctué la formation. Des consultations qui ont permis aux journalistes de faire des recommandations au COMNAT dans la lutte contre les ALPC.

Général Bambo Fofana, président de la COMNAT-ALPC

Général Bambo Fofana, président de la COMNAT-ALPC

Ces recommandations se résument essentiellement à la sensibilisation par l’implication effective de tous les acteurs sociopolitiques, culturels, économiques et religieux du pays ; du contrôle et du suivi des armes au sein même des forces de défense et de sécurité ; et du strict contrôle des frontières à tous les niveaux. En plus, de l’application stricte des réglementations de la CEDEAO en matière de port d’armes à feu.

Satisfait des travaux, le Général Bambo Fofana, président de la COMNAT-ALPC a appelé les hommes des médias à aider sa commission à débarrasser la Guinée des dangers liés à la circulation illicite des armes à feu.

Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tél.: 621 607 907

Commentaires

No Comments