imageLa commission de veille de L’URTELGUI était face à la presse ce lundi 25 août 2014 à la maison commune des journalistes sise à Coleyah, a assisté Guineematin.com

L’objectif de cette rencontre était d’expliquer aux hommes de médias la situation sur le contentieux qui oppose le ministre de la communication, Alhousseny Makanara Keke et le journaliste d’Espace FM, Djibril Camara.

Dans son intervention, M. Aboubacar Camara est revenu sur l’historique du dossier« la commission de veille de l’ULTERGUI a statué sur le litige qui oppose Alhousseny Makanera Kaké et Djibril Camara, journaliste à Espace FM. Dans une conférence de presse qu’il a animé à cette occasion, le ministre Makanera a dénoncé les propos tenus par le journaliste à son encontre. Alhouseiny Makanera Kaké avait manifesté son intention de poursuivre le journaliste pour diffamation».

Pour M. Camara, tous les camps ont failli à la loi. Si on parle du non-respect de l’éthique chez le journaliste, le ministre a, à son tour, commis une faute technique « L’analyse de fond de l’émission mise en cause et celle de la conférence de presse du ministre relative au sujet, nous a permis de parvenir à la déduction suivante : le message diffusé par Djibril Camara comporte des fautes de l’éthique et déontologique, concernant la conférence de presse du ministre Kaké, la commission a relevé une faute technique ».

« L’échange de vu entre la commission de veille et les deux parties nous a permis d’observer une grande ouverture d’esprit de part et d’autre et nous a permis de régler sans difficulté de différence », a dit Aboubacar Camara.

Assy Diallo

Facebook Comments