Ville de MaliLa fermeture des frontières guinéennes par la République du Sénégal provoque un ralentissement des activités dans la préfecture de Mali –Yimbérin, a constaté guineematin.com sur place.

Dans le domaine agricole par exemple, la fermeture des frontières a eu pour conséquence, la hausse des prix des produits en provenance du Sénégal et la chute des prix des produits habituellement exportés dans ce pays voisin. Une situation qui inquiète surtout les cultivateurs de la pomme de terre et d’oignons. Dans les différents marchés de la préfecture, notamment de Fougou, de Yimbérin et de Sigon, on assiste à une baisse des prix de certains produits de première nécessité.

Autre secteur affecté par ce blocus est bien celui touristique où l’on assiste à une baisse du nombre de visiteurs dans la préfecture qui abrite, il faut le rappeler, la dame du mont Loura. Un centre touristique très attrayant pour les visiteurs.

Dans le secteur du transport, plusieurs véhicules restent toujours immobilisés dans les différentes gare-routières de la préfecture. Les chauffeurs qui roulent sur l’axe Mali-Sénégal sont tous bloqués depuis la décision des autorités sénégalaises de fermer leur frontière à la Guinée pour cause d’Ebola.

Au moment où nous mettions en ligne cet article, tous les regards sont tournés vers les autorités des deux pays -le Sénégal et la Guinée- dans l’espoir de voir la réouverture des frontières.

De Yimbérin (Mali), Bachir Baldé pour Guineematin.com

Commentaires