ecole-primaire-elhadj-boubacar-biro-dialloCréée en 1888 à Timbo, la capitale du Fouta Théocratique, puis transférée à Mamou, alors devenu chef-lieu administratif, en 1908, l’école primaire du centre 1, rebaptisée en Juin 2015 ‘’école primaire Elhadj Boubacar Biro Diallo’’, compte à ce jour 24 salles de classes et se trouve confrontée à d’énormes difficultés d’ordres infrastructurelles, a constaté Guineematin.com à travers un de ses correspondants locaux.

Des salles de classes décoiffées, des murs qui sont tombés, la clôture qui s’effondre par endroit… Voilà l’image que présente aujourd’hui cette école qui a pourtant accueilli et formé des personnalités comme Diallo Telly, le premier secrétaire général de l’OUA, Elhadj Boubacar Biro Diallo, président de l’assemblée nationale de la Guinée de 1995 à 2002 pour ne citer que ces deux-là.

Dans un entretien accordé à Guineematin.com, le directeur de cet établissement scolaire, monsieur Thierno Boubacar Diallo, a confié que cinq des 24 salles de classes que compte son école se trouvent dans un état de délabrement total qui les rend inutilisables lors de la prochaine rentrée des classes.

«Il y a 5 salles de classes sur les 24 existantes qui ne seront pas disponibles à la prochaine rentrée des classes, à cause de leur état de délabrement. Elles sont complètement décoiffées et les murs sont tombés par endroit», a expliqué monsieur Diallo.

Mamou, Alpha Condé, Boubacar Biro DialloMais, sur les 19 classes jugées disponibles par monsieur Boubacar Diallo, « dix seraient dans un besoin absolu de rénovation », a-t-on appris auprès de certains encadreurs de cette école.

Avec une telle situation, l’école primaire ‘’Elhadj Boubacar Biro Diallo’’ se voit contrainte d’enregistrer un faible taux de recrutement d’enfants pour la première année.  Une chose qui est forcément en contradiction avec les ambitions du ministre l’Enseignement prés-universitaire, Dr. Ibrahima Kourouma, qui milite en faveur d’une vaste campagne de recrutement de tous les enfants qui ont l’âge d’aller à l’école, en vue de leur scolarisation.

Rappelons qu’en juin 2015, le président Alpha Condé en séjour à Mamou avait annoncé une aide en faveur de cet établissement pour sa réhabilitation. Une aide qui, visiblement, tarde à venir après plus d’une année d’attente.

De Mamou, Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Tél. : 622 97 27 22

 

Facebook Comments